AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Prodige, et alors ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Welcome to Hell
Olivia J. Gabez


Olivia J. Gabez
✘ Messages : 72
✘ Age : 30
✘ Puissance : 296


Journal de bord
▌My Links:
▌My Huntings:
▌Combativité :
0/1000  (0/1000)
MessageSujet: Prodige, et alors ? Sam 16 Mar - 22:12




« Prodige, et alors ?»






Nahla L. Gale & Olivia J. Gabez

Parfois le temps défile à la vitesse du son, parfois ce n'est pas le cas. Ce soir là était passé à vive allure, sans même que je puisse le stopper, le sentant simplement filer à travers moi et glisser entre mes doigts comme s'il n'avait été qu'un songe et rien de plus. Cette pensée là me traversait souvent lorsque je songeais à ce qu'avais été ma vie. Les hommes me fuyaient depuis que je m'étais découvert une passion pour le combat, et puis aussi parce que je n'étais pas souvent agréable. Du moins, pour être clair, je ne jouais pas leur jeu. Alors eux aussi finissaient par me fuir pour glisser entre mes doigts comme s'ils n'avaient jamais existé dans ma vie. Je finissais par le pensée au final. Avais-je le choix ? Non. Le temps se chargeait bien souvent de me guérir de tout ça, c'était pour ainsi dire mon meilleur allié. A chaque fois les blessures de mon coeur finissaient par cicatrisé, j'étais rodé si l'on peut dire et puis, peut être que c'était simplement parce qu'elle manquait de profondeur ? Elles n'étaient que superficielle quand moi je pensais tout le contraire. J'imaginais la fin de mon petit monde à chaque fois que l'on me détruisait, un peu plus encore, et que l'on m'abandonnais à mon sort. J'en devenais froide, aigris peut être bien que l'age ne s'y prête pas. Le temps, oui, le temps. Quel doux mot pour définir un meurtrier tel que lui.

Ce jour là je n'étais pas au mieux dans mon corps, j'avais dormis tout juste ce qu'il me fallait et je sentais la mauvaise humeur pointer le bout de son nez et se frayer un chemin jusqu'à la liberté. Mais je n'avais pas l'intention de me laisser faire, me battant intérieurement pour la faire taire. Alors pourquoi pas une balade pour calmer toute ces envies de meurtre ?
Je m'étais dirigé en courant au lac Clinton, d'une part parce que j'adorais le footing et d'une autre parce que c'était un endroit calme, me rappelant des souvenirs de famille.

Longtemps j'avais cru que cet endroit était les terres d'une ancienne tribu indienne. Mais peut être avais-je raison. Ce lieu avait été changé en une sorte de coin vacance. C'était jolie mais par moment je trouvais que ça dénaturais tout. Rien n'avait vraiment sa place ici, alors je fermais les yeux et m'imaginais vivre et évoluer dans cette fabuleuse tribu au rythme des danses ancestrale et des chants.
La réalité me réapparaissait bien difficile après.

J'ouvris les yeux et me levais du tronc d'arbre sur lequel j'avais décidé de faire une pause puis regardais autour de moi en me protégeant les yeux du soleil avec une main.
Il n'y avait pas grand monde, très bien, je pourrais m'entrainer.

Je me saisie d'un morceau de bois du type bambou que je cachais non loin de là pour parfaire ma maitrise et mon entrainement. Je commençais en m'imposant un rythme lent pour m'échauffer puis enfin plus rapide.

Mes mouvements me semblaient fluide, parfait et acéré. Toute seule je me sentais invincible et j'aimais ce sentiment plus que nul autre. Il me permettait de garder confiance en moi, d'être forte. Depuis que l'on m'avait insufflé ce don, je n'étais plus la même jeune femme. J'étais dur, puissante et surtout je me sentais différente de chacun.

Et si c'était vraiment le cas, deviendrais-je un monstre ?

Cette question m'effrayait à chaque fois qu'elle revenait dans ma tête. Elle me rappelait que je ne devais pas faire appel à mes dons et ne pas m'en servir, je devais continuer une vie normale. Je devais être normale.

Alors j'arrêtais l'entrainement. Le bâton glissa de mes doigts entrouvert et s'écrasa au sol dans un bruit léger.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Nahla L. Gale



✘ Messages : 32
✘ Age : 32
✘ Where are you ? : Lawrence
✘ Your Job : Chef des prodigues
✘ Clan : Défenseurs du Bien
✘ Moods : Combattante
✘ Puissance : 186


Journal de bord
▌My Links:
▌My Huntings:
▌Combativité :
0/1000  (0/1000)
MessageSujet: Re: Prodige, et alors ? Lun 15 Avr - 17:55



✖Olivia & Nahla✖
« Dans quelle galère tu t'es fourrée, Jen ? »

La belle brunette se leva avec la gueule de bois. Ca n’était plus tellement fréquent depuis que l’apocalypse était en route mais hier soir, la venue de Jackson chez elle avait entrainé une petite sauterie qui avait fini au lit avec lui. Ca y est ! Sa soirée lui revenait en tête, elle tourna la tête et tomba sur le doux visage de Jackson à ses côtés. Nahla n’avait plus éprouvé de tels sentiments depuis Noah, elle n’avait plus jamais cru pouvoir aimer à nouveau depuis la mort de son fiancé qui avait entrainé le retraite de la belle prodigue. Malheureusement, les événements avaient fait qu’elle avait pratiquement été forcée de reprendre les armes mais cela n’avait pas été sans cris et larmes. Parce que la brunette n’avait plus jamais voulu se retrouver dans cette situation où elle mettait sa vie entre parenthèse pour sauver des innocents qui n’en avaient généralement rien à faire de son aide. Les gens qu’elle sauvait étaient tellement effrayés qu’ils préféraient partir en courant – quand ils le pouvaient – que d’attendre pour remercier celle qui les avait aidés. Alors quand elle avait perdu l’une des personnes qui comptaient le plus pour elle – si pas la seule personne en dehors de sa petite sœur – ça avait déclenché son ras-le-bol. Et elle avait tenu une année, une année où elle avait été plus ou moins tranquille… Jusqu’à ce que l’apocalypse se mette en place, jusqu’à ce que Castiel la choisisse elle comme chef des prodigues car pleine d’expérience pour les gens jeunes qu’il avait choisis. Et bien qu’elle ne voulait pas être différente parce que ne voulant pas reprendre le combat, il avait bien fallu qu’elle se fasse une raison. De toute façon, elle devait se battre pour sa survie alors, pourquoi ne pas reprendre le combat pour toute l’humanité. Ca aurait été égoïste de ne pas se battre pour les autres. Et vu son dégoût pour la chasse, elle aurait cru que jamais elle n’aurait pu non plus retomber amoureuse mais elle avait succombé aux charmes de ce professeur du lycée dans lequel elle travaillait aussi. Ils s’étaient énormément rapproché mais un obstacle se mettait sur la route de la jolie brunette : une fiancée. Le jeune professeur était fiancé et heureux en ménage pourtant, il était indéniable qu’une forte attirance les poussait l’un vers l’autre. Et depuis que sa future femme s’était transformée en croatoans, Jackson était dépité et il n’arrivait pas à surmonter cela. Au final, il était au plus bas et Nahla se montrait comme une amie précieuse à qui il pouvait se confier et qui lui remontait le moral quand il en avait besoin. Et jusqu’à hier soir, plus jamais elle n’avait senti de l’intérêt de la part du jeune homme pour elle, il était comme un pantin qui n’avait plus goût à la vie. Mais, hier soir, il avait bu, peut-être trop, et il avait fini par succomber enfin aux charmes de la jolie prodigue. Et la brune ne savait pas quoi penser, elle s’était laissée aller sans rien dire parce qu’elle avait attendu ce moment depuis tellement de temps. Néanmoins, il était certain qu’elle ne savait pas comment il réagirait ce matin. En le regardant, la jeune femme fronça les sourcils en pensant à tout cela et à ce qu’il allait dire. Serait-ce le début d’une histoire ou bien juste une erreur pour le jeune homme. La belle Nahla souffla alors qu’elle vit une lumière apparaître dans sa chambre : Castiel… Remontant la couverture sur ses seins, elle se mit à crier un petit coup tandis qu’il semblait un peu troubler par la situation.

« Castiel ! Mais qu’est-ce que tu fous là ? »
« Il y a une urgence, il faut que tu viens ! »

Lâcha simplement l’ange tandis que Nahla tourna le visage vers le jeune homme et voyait là une occasion d’éviter la discussion lorsqu’il se réveillera. Relevant le regard vers Castiel, elle acquiesça et s’excusa le temps qu’elle aille se débarbouillée. Puis, elle revint, fin prête à découvrir ce qui l’attendait. C’était une prodigue, de celles qui ne voulaient pas faire partie de l’armée de Castiel, un peu à l’image de la jeune Nahla avant qu’elle ne se rende à l’évidence, ou comme Roxanne et Nastyia qu’elle avait perdues au combat après un long chemin de croix pour les convaincre, et encore dernièrement, Zeke. Castiel lui expliqua qu’il n’arrivait à rien avec une jeune prodigue du nom d’Olivia. Celle-ci habitait Lawrence, elle n’était donc pas loin et il lui expliqua que, peut-être elle arriverait à la convaincre grâce à sa propre expérience. Trouvant l’idée assez bonne – elle en avait déjà convaincu quelques-uns – elle accepta et en peu de temps, la brunette se retrouva près du lac Clinton, où la jeune femme s’entraînait avec un bout de bâton, elle était déjà bien douée et semblait s’entraîner très souvent. Elle semblait être un bon élément si seulement la brunette arrivait à la convaincre. La belle plante observa la jeune femme, la laissant finir ce qu’elle était occupée à faire. Quand elle laissa glisser le bâton entre ses doigts, miss Gale s’approcha de la jeune femme, doucement, pour ne pas la rendre craintive. Il fallait dire que les choses empiraient à Lawrence, il fallait faire attention et ne surtout pas brusquer les gens, cela pouvait s’avérer être dangereux.

« Bonjour, je m’appelle Nahla ! Je viens te voir pour discuter de ce qui t’arrive ! Tu as certainement déjà eu à faire à Castiel mais en tant que prodigue, je pense que je peux plus être à même de te comprendre ! Je suis moi-même passée par une phase où je refusais de me battre mais je pense que nous avons besoin de toutes les forces possibles pour gagner la guerre, pour sauver l’humanité ! »

Lâcha-t-elle de but en blanc, elle n’avait pas le temps pour le blabla, il fallait agir vite, très vite même.

code by shiya.




UC


Dernière édition par Nahla L. Gale le Lun 13 Mai - 18:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Olivia J. Gabez


Olivia J. Gabez
✘ Messages : 72
✘ Age : 30
✘ Puissance : 296


Journal de bord
▌My Links:
▌My Huntings:
▌Combativité :
0/1000  (0/1000)
MessageSujet: Re: Prodige, et alors ? Lun 15 Avr - 22:07


Prodige, et alors ?
Surveillante de choc
Je ne su dire exactement d'où vint cette femme. Je la voyais juste là, à présent devant moi à me regarder fixement tandis que je respirais à grande bouffé et suais à grosse goutte. Je la dévisageais d'un air plutôt désagréable et baissa volontairement les yeux pour l'observer de bas en haut. Une façon pour moi de faire passer le message comme quoi sa présence n'était pas la bienvenue. Et le pire c'est que je le pensais. Cette belle femme brune venait de gâcher tout ce que j'avais construit autour de moi, l'atmosphère du combat, la paix qui régnait dans cet endroit...

Elle ouvrit alors la bouche, parla d'un air pressé et tenta de me faire passer un message :

Bonjour, je m’appelle Nahla ! Je viens te voir pour discuter de ce qui t’arrive ! Tu as certainement déjà eu à faire à Castiel mais en tant que prodigue, je pense que je peux plus être à même de te comprendre ! Je suis moi-même passée par une phase où je refusais de me battre mais je pense que nous avons besoin de toutes les forces possibles pour gagner la guerre, pour sauver l’humanité !

Je souris puis répondit d'un air que je voulais supérieur au sien :

Olivia. Et la seule chose qui m'arrive en ce moment c'est que je viens de voir une nana sortie de nul part débarquer et casser tout mon entrainement. Tu n'es pas la bienvenue ma jolie, barre toi. J'ai rien à te dire. Fait juste attention à ta peau, il se pourrait que contrairement à toi je sois prête à me battre.

J'étais froide, oui, méchante, sûrement et alors ? Je pouvais me permettre ce que bon me semblait, surtout lors de mes entrainements. Je n'aimais pas être dérangé jusqu'à ce que je le décide.

D'un geste habile je jetais le baton en l'air avec mon pied et le rattrapais au vol avant de le pointer sur Nahla.

Tu n'es pas la bienvenue ici, et je n'ai nullement envie de me confier à toi. Maintenant pars avant que je me fâche vraiment.

Olivia recula de quelques pas, restant sur ses gardes au cas où la prodige réagirait.

Code © Nowadays




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Nahla L. Gale



✘ Messages : 32
✘ Age : 32
✘ Where are you ? : Lawrence
✘ Your Job : Chef des prodigues
✘ Clan : Défenseurs du Bien
✘ Moods : Combattante
✘ Puissance : 186


Journal de bord
▌My Links:
▌My Huntings:
▌Combativité :
0/1000  (0/1000)
MessageSujet: Re: Prodige, et alors ? Lun 13 Mai - 18:41


Clinton Lake - Lawrence ◈ Olivia J. Gabez & Nahla L. Gale
Prodige, et alors ?
"Quelle sale gosse !"






M
erci Castiel pensa la jolie brunette quand elle vit la réaction de la jolie blondinette. Celle-ci n’allait pas être commode à convaincre. Non seulement, elle n’avait pas envie d’être recrutée mais en plus elle était loin d’être sympathique. Ca, l’emplumé avait oublié de le mentionner. Ou bien, il l’avait fait exprès, sachant très bien que Nahla refuserait de parler à la blonde si elle savait cela. La chef des prodigues en avait marre de toutes ces gens qui la rembarraient parce qu’ils refusaient son autorité. Roxanne puis Nastiya et enfin cette Olivia et ça n’était pas les seules. Les prodigues ne voulaient pas se battre, tant pis, elle n’allait pas se mettre à genoux pour eux. Néanmoins, il le fallait parce que si les humains et les bons ne s’alliaient pas, ils iraient à leur perte. Il fallait qu’ils se serrent les coudes et non qu’ils se divisent. C’était pourtant ce qui arrivait et franchement, l’humanité n’avait pas besoin de cela pour perdre. Ils étaient déjà inférieurs aux démons mais si en plus, ils se tiraient dans les pattes les uns des autres, ça n’augurait rien de bon. Déjà à son arrivée, la petite maligne blonde la regardait de haute en bas, la jaugeant comme pour lui prouver qu’elle était hostile à sa venue. Qu’importe ! Nahla n’en avait rien à faire de ses sentiments ou de son bien-être, on parlait de l’humanité toute entière et les petits problèmes particuliers de chacun, elle n’en avait que faire… La belle brune en avait aussi des soucis et pas qu’un peu mais elle passait au-delà pour sauver l’humanité et cela la rendait dingue de voir les prodigues si égoïstes. Peut-être le fait qu’elle avait refusé d’être à la tête des prodigues avant l’arrivée de l’apocalypse la rendait folle de rage contre elle-même. Peut-être en voulait-elle à ces prodigues parce qu’elle se reconnaissait en eux et qu’elle ne supportait pas le fait qu’elle avait tant attendu pour prendre les armes… Quoiqu’il en soit, la belle Nahla se présenta, faisant fi du regard et de l’attitude hostile de la blonde en face d’elle. Quand elle eut fini de lui expliquer ce qu’elle faisait là, Olivia se mit à sourire et prit un air supérieur pour répondre :

« Olivia ! Et la seule chose qui m'arrive en ce moment c'est que je viens de voir une nana sortie de nulle part débarquer et casser tout mon entrainement ! Tu n'es pas la bienvenue ma jolie, barre toi ! J'ai rien à te dire ! Fais juste attention à ta peau, il se pourrait que contrairement à toi je sois prête à me battre ! »

Elle se présentait, c’était déjà ça, elle se prenait pas pour de la merdre mais au moins avait la décence de se présenter. Bien que cela était inutile, Castiel lui avait déjà dressé un portrait de la blonde, sauf qu’il avait oublié de mentionner le fait qu’elle était si insupportable et si imbue d’elle-même… Ce fut au tour de Nahla de sourire, elle voulait jouer à ça, elle n’allait pas être déçue. S’avançant vers elle, la brune la mettait au défi, elle ne battrait pas en retraite juste parce que la blonde le lui avait demandé.

« La différence entre toi et moi, c’est que moi je n’ai pas besoin d’un entraînement pour être prête, je suis toujours prête à me battre ! Et tu le serais aussi si tu venais avec moi ! Tu n’aurais plus besoin d’entraînement pour être prête à te battre, tu seras toujours sur le qui-vive ! »

Elle voulait la jouer froide et méchante, Nahla savait très bien le faire aussi. Elle avait déjà du gérer plus coriace qu’elle et sincèrement, bien que ça l’emmerdait, elle était venue pour recruter cette Olivia parce que le monde en avait besoin, le monde avait besoin de tous ceux qui pouvaient se battre pour leur race… C’est alors qu’Olivia jeta un bâton en l’air, le rattrapant au vol très habillement. Quoi, elle essayait de l’intimider là ? La chef des prodigues et l’ancienne chasseuse qui maniait aussi bien les armes que ses dons ? Nahla éclata de rire tandis que la blonde parlait :

« Tu n'es pas la bienvenue ici, et je n'ai nullement envie de me confier à toi ! Maintenant pars avant que je me fâche vraiment ! »

Olivia pointait son bâton vers Nahla et reculait de quelques pas, sur ses gardes comme prête à se battre. La brunette se calma un peu et n’avançait plus mais elle lâcha pas la blonde des yeux.

« J’m’en fous que tu te confies ou pas à moi ! Ce que je veux, c’est que tu arrêtes de te la jouer perso, de te la jouer égoïste et que tu viennes aider l’humanité à vaincre les démons ! Ce que je veux c’est que tu penses à ceux que tu aimes ou ceux que tu aurais perdu à cause des démons ! Ce que je veux que tu fasses, c’est que tu mettes à profit ta rage et ton agressivité contre les démons et pas contre moi ou Castiel ! Nous sommes du même côté, celui de l’humanité ! On veut tous survivre mais on n’y arrivera pas si on se la joue tous perso et qu’on se tire dans les pattes les uns et les autres ! »

Lâcha-t-elle, son ton était monté et ses yeux lançaient des éclairs. Elle était passée de la gentille Nahla qui tentait de mettre dans sa poche une prodigue à une Nahla énervée qui devait remettre à sa place une jeune femme qui se croyait invincible alors qu’elle ne l’était pas. S’avançant alors d’un pas, elle n’avait encore rien fait d’hostile à l’encontre de la blondinette et elle ne le ferait que si elle devait se défendre. Mais, la brune était prête à frapper, elle était aussi sur ses gardes mais savait le cacher.

« Je ne suis pas là pour me battre ! Je suis là pour te faire prendre conscience de ce que tu es et de ce que tu pourrais accomplir pour l’humanité ! Tu joues les gros bras mais seule, tu ne survivras pas longtemps ! Il se peut que tu t’en sors pour l’instant, que tu arrives à survivre grâce à tes pouvoirs mais ta trop grande confiance en toi finira par te perdre et quand la ville sera totalement envahie par les démons et les croatoans, tu vas perdre ! Prendre part au combat n’est pas plus sûr mais au moins, tu as quelqu’un pour surveiller tes arrières lors d’un combat, tu ne seras plus seule et tu auras plus de chance de t’en sortir que seule, même si tu es dotée de tous ces pouvoirs que Castiel t’a donné et qu’il peut te reprendre ! »

Son ton s’était adouci, elle était épuisée de se disputer avec les prodigues et de toujours s’en prendre plein la gueule mais n’était-elle pas là aussi pour convaincre les prodigues de la rejoindre ? C’était aussi ça le job de chef des rebelles.




UC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Welcome to Hell
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Prodige, et alors ?

Revenir en haut Aller en bas

Prodige, et alors ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lucifer Rising :: 
Indian Hills
 :: 
Le Clinton Lake
-