Partagez|

CRISTAL-LYNE • une larme se cristalise pour n'être qu'un diamant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Welcome to Hell
Cristal-Lyne D. Stam



✘ Messages : 140
✘ Age : 28
✘ Puissance : 327

MessageSujet: CRISTAL-LYNE • une larme se cristalise pour n'être qu'un diamant Ven 12 Avr - 22:51


& Cristal-Lyne Delinda Stam


MYSELF
♔ âge; 123 ans ♔ lieu de naissance; Londres ♔ nationalité; anglaise ♔ ville; Londres ♔ métier; archéologue ♔ état civil; célibataire ♔ créature; un vampire ♔ camp; Neutres ♔ clan; Neutres ♔ avatar; Alexis Bledel ♔ groupe; Créatures

j'aime

✎ m'allonger sur l'herbe
✎ le vent dans mes cheveux
✎ manger des plats humains
✎ les veines du poignet
je déteste

✎ le sang de rats
✎ les arbres en automne
✎ les non-dits
✎ qu'on ne me suive

story of my life
je vais tout te raconter

It's so quiet here And I feel so cold. This house no longer.
« Pour certaines personnes, le temps s’écoule lentement. Une heure peut paraitre l’éternité et pour d’autres, il n’y a jamais assez de temps. Pour moi, le temps n’existait pas. Le temps est comme une grande roue. Il tourne, tourne mais ne s’arrête jamais. Et les bois sont le centre, le noyau de cette roue. Je commençais un peu à perdre la notion du temps. Etais-je morte depuis deux jours ? Un mois ? Un an. Je n’étais plus pressée et je prenais le temps pour faire les choses. Je me sentais libre de chacun de mes mouvements. Je me sentais libre de poser des questions. Je me sentais libre de m’amuser. Moi, je veux parcourir le monde. Chaque ville, chaque pays. J’ai déjà visité de nombreux pays mais le monde est immense. Et j’ai le temps. »

La vie n’est que bien simple pour la jeune femme que je suis. Je n’ai que 19 ans. Père dit que je devrais me marier. Ils avaient besoin d’une dote. Cet homme, vieux et surtout assez vicieux qu’il avait choisi pour mon époux m’effrayait. Les gens ne laissent pas le choix aux êtres humains à notre époque. Les femmes ne sont que futilement des objets. Elles ne servent qu’à remplir une assiette, s’occuper des enfants et des repas. Enfin quand elles n’ont pas de domestiques. Mère en avait, elle ne s’occupait pas réellement de moi sauf par moment. Les moments où nous aimerions justement ne pas avoir de mères. Comme tous les samedis après le banquet des femmes au thé, je me posais sur l’herbe. C’était une sorte de repas du quatre heures. Les femmes de la ville de Londres qui étaient assez riches venaient chez nous pour boire un thé avec Mère. Elles étaient toutes à parler de leurs maris tels des nobles qui n’avaient rien d’autres à faire que broder. Pendant ce temps ? Je devais juste travailler mes peintures. « Lucile ! », criait ma mère. Je soupirais doucement. Sa voix m’exaspérait par moment. « J’aimerais changer de prénom, le mien est tout usé à force d’être crié comme ça. », lâchais-je alors en regardant ce beau nuage face à moi. « Luc… », Reprenait-elle mais je ne lui laissais pas le temps de finir. « Oui, mère ! », lâchais-je avec le plus simple des respects que je pouvais avoir envers cette femme trop agaçante à mon gout. Il se trouve que je devais essayer ma robe pour le gala de ce soir. La présentation de mes fiançailles avec ce vieux Pearson. Sérieusement ? Je ne voulais pas du tout de cette union. Cela me tapait sur les nerfs de juste ruiner le plus beau jour de ma vie avec un gars plus vieux que mon propre père. Et elle me faisait essayer cette robe en me demandant d’enfiler ce bustier. Je détestais les vêtements que l’on demandait à la femme de porter. Ils nous forçaient à stopper net notre respiration pour galber notre taille. Ne devrions-nous pas affirmer qui nous sommes et assumer notre corps plus vite que souhaiter paraitre autrement ? « Aie, je peux tout juste respirer. », disais-je alors de ma voix des plus troublée. « Il faut souffrir pour être belle. », me répondait cette jacasse tandis que je soupirais en levant les yeux. « Ils sont fous les français. », lançais sous l’impulsion en y mêlant un soupire. C’était bien plus fort que moi et je n’en pouvais plus. Je retirais ce bustier sans réfléchir en la regardant. « Pourriez-vous me laisser seule, mère ? Je me débrouillerais. », disais-je en soupirant doucement avant de me laisser tomber sur le bord de ma fenêtre et regardant le soleil se coucher peu à peu. Je restais comme souvent longuement à regarder la vue. Je finissais par enfiler ma chemise de nuit en descendant le long de la façade de mes pieds nus. Un bocal à la main. J’avais une passion pour les lucioles. Surement à cause de mon prénom. Lucile. Je commençais alors à aller à la chasse. Je manquais de pratique. C’est alors qu’un buisson bougeait. Un crissement d’arbres et de feuilles. Cet homme en sortant. « Ce n’est pas comme ça que vous y arriverez. », me lançait cette voix bien mystérieuse. Me rapprochant dans le sombre de ma nuit dans ma tenue des plus affolantes pour une femme de haute société. Je me sentais nue devant lui. Il était tellement beau, tellement… j’en perdais mes mots. « Vous savez comment on attrape les lucioles ? », demandais-je stupidement comme une pauvre pucelle qui ne savait comment s’adresser à un homme sans avoir les rouges qui prenaient une douce couleur rougeâtre. « Je crains que non, jamais essayé. Je m’intéresse à de plus gros gibiers. Néanmoins la stratégie doit être similaire. » « La stratégie ? » « Ne jamais laisser trahir sa présence devant la proie. Savoir se fondre dans le paysage. Devenir invisible pour enfin disparaitre et patienter jusqu’à ce qu’en fin le moment arrive. », il attrapait alors une luciole dans le creux de sa main d’une agilité des plus déconcertantes. J’en étais bouche bée. « Hop, c’est votre prisonnier. Il est à vous. », il prenait alors mon bocal pour placer l’insecte dans son fond. Je souriais doucement en reprenant le bocal pour le rouvrir. « Merci sans façon. Il ne serait que comme moi… piégés et enfermé dans un bocal. Ne pouvant respirer. », je baissais le regard hagard et triste vers cette herbe légèrement humidifiée par la nuit. « C’est normal, une fille de votre âge doit trouver la chasse aux prétendants plus intéressante. Vos parents doivent s’inquiéter pour vous. », lançait-il. « La vie est courte. », je secouais la tête. « Non, elle n’est pas courte. L’on peut faire tellement quand nous ne sommes pas sous 4 murs. Je suis certaine que la vie permet bien des voyages. », je souriais doucement en le regardant. Et là ? « Lucile ! », s’écriait encore ma mère. « Mais avec qui es-tu ? » « Je n’en sais rien, monsieur ne s’est pas présenté. », il ne disait rien et me regardait seulement d’un sourire en prenant ma main pour y déposer un galant baiser tandis que je tournais mon regard vers ma mère qui arrivait. « On ne parle pas aux inconnus ! », à peine avais-je le temps de me tourner qu’il était déjà parti. Je n’avais plus revue cet homme depuis.
It's so quiet here And I feel so cold. This house no longer.
« Tout le monde ignore la douceur que prodigue la vie. Il faut savoir prendre des risques. Il faut savoir la vivre sinon elle ne vaut jamais la peine d’avoir été vécue. Vous en rendez-vous compte ? Je ne m’en rendais que compte maintenant. La vie n’est pas ce que l’on nous commande d’en faire. La vie est juste ce que nous désirons en faire. Nous avions beaux êtres des femmes et devoir rester à notre place mais pourquoi ne pas avoir le droit de décider ? D’autres comme Jane D’arc l’avaient faite, non ? Cette révolution. Pourrais ? Que Nenni, je suis une ville que quel qu’once. Je ne peux pas changer le monde. Personne ne le peut. Le monde est ainsi. J’avais pourtant mes problèmes. Tout le monde a un problème à régler et je n’avais d’autres choix que de les assumer. Les choix qui n’étaient pas les miens. Ils n’avaient jamais été les miens mais l’on s’en fichait. Ecoutes et tais-toi. La roue du temps tourne et peut-être qu’un jour cela s’arrêterait ? »
À mon époque ? Le mariage n’était pas une once d’amour. Le mariage n’était que pour les pauvres petites filles pauvres parfois ou riches dont le corps était souillé par un mari qui ne voulait que la dote ou l’inverse. Là ? Je venais de me marier. Je me sentais encore tellement jeune que pour devenir la femme du comte de Beaunoise. Je ne voulais pas me marier, j’avais beau quémander à père de ne pas m’y obliger mais il refusait. Ainsi soit-il. La vie est ainsi et il faut l’accepte. Nous n’avons pas le droit de rouspéter. On doit l’accepter quand on est une jeune femme de bonne famille. Le comte me faisait peur. Son regard qu’il posait sur moi pendant la réception de notre union me laissait de froid. La soirée avançait de bon train mais je savais que rien n’allait aller dans le bon sens quand nous retrouverions la chambre nuptiale. J’avais la peau tremblante, le regard paumé qui allait et s’en allait vers les escaliers. Je ne voulais pas. Je ne connaissais rien à ce qu’on appelait : « le sexe » ce mot tellement tabou. Tout le monde en parlait sans lui donner sa vraie signification. Personne ne connaissait vraiment ça avant d’en arriver au mariage. Les gens n’en rendait que peu aux enfants. Parfois ? Les femmes présentaient ça sous une souffrance. J’avais peur de souffrir. Réellement. Je fermais les yeux et déglutissait alors que venait le moment de grimper à ma chambre. Mes parents ne m’avaient pas préparé à ça. Non. Ils m’avaient préparés à être bonne à marier et savoir cuisiner ou être là pour mon mari mais pas à être là… physiquement parlant. Je soupirais doucement en ouvrant cette porte, je devais l’y attendre et me préparer mais comment ? Une robe de chambre m’attendait étendue sur le lit. Devais-je la mettre ? Elle était tellement différente que celle qu’on me faisait porter avant ce mariage. Elle semblait plus vite, moins longue et plus froide. Je tremblais littéralement en l’attrapant et l’enfilant alors après avoir retirée ma robe de mariée. Il fallait bien que je le fasse. C’était important. La famille comme toujours attendait à l’étage en dessous ce moment tellement sacré à notre époque. Je soupirais doucement, regardant dans le vague pour voir cette lune brillante à la fenêtre. Je paniquais. Mon sœur battait avant que je ne me mette à faire les cents pas. Une larme de peur se laissant couler le long de ma joue, je l’effaçais aussitôt. Il en était fini la jeune fille qui se battait contre l’autorité de sa mère, elle ne serait jamais pareille. La porte s’ouvrit alors. Cet homme de 45 ans passés me regardait étrangement. Il se déshabillait en approchant. Mon réflexe fut de reculer aussitôt, je ne savais pas ce qu’il se passait. « Je ne veux pas ! », disais-je alors apeurée en le regardant. « Laissez-moi ! », rajoutais-je. Cette voix d’une jeune fille perdue dans les approches de cet homme. Ses mains se laissant balader sur mon corps, le dénudant ainsi. Il ne voulait rien entendre et il s’en fichait bien que je refuse nettement de faire mon devoir. Mon devoir ? Un devoir doit-il être un vrai supplice ? Ce devoir ? Je ne voulais pas vivre ça et pourtant ? Je le devais. Cet acte tellement horrible et douloureux. Ce mal qui me rongeait physiquement comme psychiquement ? Cette sensation d’avoir été violée par son propre mari. Il semblait soulager, épanouie alors que je me cachais sous des larmes de crocodiles. Des larmes coulant à flot sur cet oreiller. Je sentais cette douleur m’envahir alors qu’un souffle de vent ouvrit la fenêtre. C’était comme un signe, c’était comme si j’étais invitée à passer à travers. C’était peut-être un message du destin ? Je séchais une larme qui venait de s’échapper. Je retirais alors son bras tellement écœurant de ma poitrine. Je me sentais souillée, abusée. Je me sentais mal. Je me sentais comme le pire des jouets. Je me redressais. Endolorie par ses coups de bassins bien trop violent. Comment un homme pouvait manquer de tendresse avec une femme ? Je n’en savais rien mais une chose me disait que cela pourrait être mieux avec d’autres mais je ne voulais pas y croire. Et pourtant ? J’étais mariée à cet homme. J’allais devoir supporter ça encore et encore jusqu’à la fin e ma vie. Et si la fin de ma vie était pour maintenant ? Et si j’y mettais un point final ? Je soupirais doucement en passant une main dans mes longs cheveux. J’approchais de la fenêtre. Le vent dégageant mes mèches ondulées de mon visage. Je grimpais, les larmes à flots, sur le bord de la fenêtre. Mes pieds refroidissent par la brique qui me séparait du vide. Et sans réfléchir ? Je me laissais tomber. Je fini alors étalée sur l’herbe. Agonisant. Je ne pouvais pas bouger mes bras et mes jambes ? Je ne les sentais plus. Mon regard se posait sur cette ombre s’approchant de moi. Cet homme totalement séduisant que j’avais rencontré avant mon mariage. L’homme au luciole. Il s’approchait de moi avec sa classe des plus déconcertantes et me donnant son poignet éraflé dont le sang se laissait écoulé. Il me redressait en me forçant à y gouter. Je ne voulais pas et pourtant c’était comme s’il m’envoutait. Comme si son sang m’appelait. Je me laissais aller à quelques gouttes avant de sombrer dans un sommeil. Mon corps m’emportant dans un coma. Inconsciente, je me réveillais dans ce lit nuptial, à nouveau. Baignée dans le sang de cet homme mort qui était mon mari. Des sensations nouvelles m’envahissaient mais je me retrouvais seule dans cette maison remplie des membres de ma famille. Ma grand-mère me parlait souvent des légendes urbaines et ce n’était pas un miracle. Il fallut peu de temps pour que je comprenne ce qui se passait. Mon cœur ne battait pas alors que j’étais dans une sale position. Je me retrouvais immortelle. J’étais un vampire. Sur la table ? Un pendentif en forme de cœur et une rose. Cet homme ? Il ne pouvait qu’en être la raison. J’enfilais ce pendentif sans même réfléchir alors qu’entrait dans la pièce… Jazzbella, la gouvernante. Une femme sublime, elle avait mon âge. Mes parents l’avaient en quelques sortes adoptés pour s’occuper de la maison quand les siens étaient morts d’une pneumonie. Nous étions proches. Elle me regardait apeurée par la scène. Rapide, plus qu’avant, je m’approchais pour mettre la main sur sa bouche. « Chut… », disais-je d’une voix qui me semblait différente. Plus assurée, plus stricte. Je la regardais alors attentivement en prenant un couteau à lettre aiguisés sur ma commode et la passant à une veine de mon coup. « On va se sortir de cet enfer ! », lâchais-je alors en posant ses lèvres sur les gouttes de sang. Pressant son visage pour la forcer à boire. Je n’aimais pas ce que je faisais mais un vie libre contre celle ‘une domestique ? Elle disait tellement vouloir être libre et s’enfuir. Elle n’aimait pas sa vie tout comme je n’aimais pas la mienne. Une fois qu’elle avait pu ? Je lui offrais tout le rez-de-chaussée comme déjeuner. Nous nous faisions un festin des personnes qui nous avaient souillés. Surtout les hommes pour moi. J’avais cependant une étrange sensation. C’était comme si j’avais mal pour eux, pour elles. Pour les femmes. Je me sentais comme elle, dans un état d’angoisse alors qu’arrivait notre mort. Je ne comprenais pas pourquoi.
It's so quiet here And I feel so cold. This house no longer.
Le monde est vaste. Tellement de contré à voir. Des pays que je n’avais même jamais soupçonnés. Des pays ou le sang était plus fruités que d’autres. Parfois ? Il était bien gras surtout chez les européens. Je n’aimais pas trop ce sang. Avant vous déjà savouré celui d’une indonésienne ? Délicieux. Le monde est ainsi. Le monde nous réserve bien des surprises. Voir le monde avec Jazz était comme voir le monde d’un œil bien nouveau. Nous explorions en se nourrissant mais nous nous sentions bien seule. Nous n’avions jamais croisées un seul vampire. Je n’avais jamais revu celui qui m’avait transformé. Cet homme qui était dans mes souvenirs et mes rêves parfois. C’était comme s’il m’obsédait. Je me fichais des autres hommes. Ils étaient de mon repas favoris. Au fil des années ? Nous n’étions plus deux mais trois… un homme, pourquoi ? Elle y tenait. Enfin bon, je m’en fiche un peu de lui. Et une femme, un peu plus âgée que nous en apparence mais tellement sublime. Elle était mère. Pourquoi avoir transformée une mère ? Elle allait mourir d’un cancer. Je me sentais mal pour elle et je me sentais seule avec que Robyn et Jazz passaient leur temps ensemble. Eux ? Ils en rajoutaient à la liste, on formait un petit groupe sympathique mais j’étais une solitaire au fil du temps. J’étais un peu effacée du club. Parfois ? Je disparaissais pendant quelques jours et ils ne savaient pas ou j’étais. Parfois ? Je me contentais de rester avec eux mais de bouquiner. Il y a un fait étrange… par moment ? Je peux me montrer comme humaine. Je ferme les yeux quelques instants et je rentre dans un endroit ou agissant comme tel. C’est étrange ? Oui, dans un sens mais tellement apaisant de se sentir un peu vivante. Je n’étais pas vraiment dans un clan ou dans un autre. Je ne voulais pas y être. J’étais loin d’être végétarienne car au fil du temps ? Je ne tuais que des hommes. Je ne touchais pas aux femmes et enfants. Les hommes étaient mes uniques proies. Surtout les violeurs. C’était ainsi et je ne comprenais toujours pas pourquoi je ressentais ce qu’ils ressentaient avant que je ne les tue. Des tueries dans notre meute… disaient souvent que c’était surement dû à mon état psychique pendant la transformation mais n’importe quoi. Tout ce que je savais ? C’est que je ne lâchais jamais ce pendentif. Il semblait être important pour la personne qui m’avait transformé. Un bien de famille ? Je n’en savais rien. Depuis quelques temps ? Je me sentais épiée et suivie. J’ignorais qui pourrait avoir la folie de suivre un vampire tel que moi. Une impulsion me suffisait pour m’en prendre parfois à un homme. Humain ou non, je m’amusais à les terroriser. C’était ainsi. Je n’étais point un ange. Et pourtant ? Je peux tellement être douce et attentionnée. Je peux passer des heures à regarder des enfants jouer au parc sans avoir l’idée de les bouffer mais simplement par ce que je rêvais de devenir maman. Ce rêve gâché. J’avais vu le monde, j’avais tout vu. J’avais réalisée tous mes rêves sauf celui de devenir mère. Et là ? Je jouais comme toujours la carte de la jeune femme frêle. Parfois ? Je portais des tenues un peu sexy. Un slim en cuir et un style gothique. D’autres fois ? Je me mettais à la page ou comme toutes les jeunes femmes dans une robe qu’on pourrait dire : mignonne. Je n’avais pas de style prédéfini. J’étais un vampire hors de la norme qui même si elle n’en tirait rien… aimait manger un hamburger. C’est une histoire bien peu intéressante surement mais voilà, c’est mon histoire. Et attention, je pourrais vous mordre.


behind the screen
la curiosité jusqu'au bout

PSEUDO • Crazy Bunny
AGE • 24 ans
FRÉQUENCE DE CONNEXION • cela dépend de mon boulot.
COMMENT AS TU TROUVÉ LE FORUM • C'est Elliot xD
QU'EN PENSES TU • Qu'il est top :D
CRÉDIT ICON • hummmmm livejournal maybe
CODE RÈGLEMENT • Ok par Elwyne




Dernière édition par Cristal-Lyne D. Stam le Dim 14 Avr - 15:05, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Elwyne R. Hudson
    ★ somethingdifferent



✘ Messages : 2037
✘ Age : 27
✘ Where are you ? : Colombus
✘ Puissance : 861


Journal de bord
▌My Links:
▌My Huntings:
▌Combativité :
40/1000  (40/1000)
MessageSujet: Re: CRISTAL-LYNE • une larme se cristalise pour n'être qu'un diamant Ven 12 Avr - 22:54

Bienvenue sur le forum

Franchement, Jessica Alba, c'est juste une bombe cette fille, jolaime à la folie :lovecoeur:

Si jamais tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter l'un des membres du staff Bon courage pour la rédaction de ta fiche !

EDIT: Jessica Alba est déjà prise donc il faudrait changer ton avatar !


    Léandre & Elwyne
    L'amour est une lumière incandescente, tel les rayons lumineux des étoiles lorsque la nuit tombe, une lueur suprême dont la personne représente, plus fascinant que les trésors d'outre tombe. ©️ sweet peach


Dernière édition par Elwyne R. Hudson le Ven 12 Avr - 23:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Zeke Park


/
✘ Messages : 139
✘ Age : 29
✘ Where are you ? : dans l'ombre de Dean
✘ Your Job : Avant j'étais libraire mais ça c'était avant...
✘ Puissance : 1851


Journal de bord
▌My Links:
▌My Huntings:
▌Combativité :
0/1000  (0/1000)
MessageSujet: Re: CRISTAL-LYNE • une larme se cristalise pour n'être qu'un diamant Ven 12 Avr - 22:57

Bienvenue à toi Cristal-Lyne !!

Bon courage pour ta fiche !!

Par contre, si je ne dis pas de bêtises, il me semble que Jessica Alba soit déjà prise. Il me semble l'avoir déjà vue quelque part sur le forum ...


SoulMate

Mais voyons, vous savez bien que mon cœur n'appartient qu'à Castiel !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Elwyne R. Hudson
    ★ somethingdifferent



✘ Messages : 2037
✘ Age : 27
✘ Where are you ? : Colombus
✘ Puissance : 861


Journal de bord
▌My Links:
▌My Huntings:
▌Combativité :
40/1000  (40/1000)
MessageSujet: Re: CRISTAL-LYNE • une larme se cristalise pour n'être qu'un diamant Ven 12 Avr - 23:03

Je venais d'éditer mon message pour dire exactement la même chose... Jessica Alba est déjà prise donc il faudrait changer d'avatar... :(


    Léandre & Elwyne
    L'amour est une lumière incandescente, tel les rayons lumineux des étoiles lorsque la nuit tombe, une lueur suprême dont la personne représente, plus fascinant que les trésors d'outre tombe. ©️ sweet peach
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Zeke Park


/
✘ Messages : 139
✘ Age : 29
✘ Where are you ? : dans l'ombre de Dean
✘ Your Job : Avant j'étais libraire mais ça c'était avant...
✘ Puissance : 1851


Journal de bord
▌My Links:
▌My Huntings:
▌Combativité :
0/1000  (0/1000)
MessageSujet: Re: CRISTAL-LYNE • une larme se cristalise pour n'être qu'un diamant Ven 12 Avr - 23:07

Ahah, comment je suis trop en phase dis donc !! (et je n'avais donc pas rêvé, du coup XD)


SoulMate

Mais voyons, vous savez bien que mon cœur n'appartient qu'à Castiel !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Cristal-Lyne D. Stam



✘ Messages : 140
✘ Age : 28
✘ Puissance : 327

MessageSujet: Re: CRISTAL-LYNE • une larme se cristalise pour n'être qu'un diamant Ven 12 Avr - 23:08

Merci
Oh zut :(
Je vais voir pour changer alors !

EDIT : Voila xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Neela P. Graham
    ❧ Miss Graham
    Ma sorcière bien aimée


✘ Messages : 4359
✘ Age : 29
✘ Where are you ? : Lawrence
✘ Your Job : Barmaid
✘ Clan : Défenseurs du Bien
✘ Moods : Maussade
✘ Puissance : 479


Journal de bord
▌My Links:
▌My Huntings:
▌Combativité :
60/1000  (60/1000)
MessageSujet: Re: CRISTAL-LYNE • une larme se cristalise pour n'être qu'un diamant Sam 13 Avr - 11:54

Haaaaaaaaan Très bon choix, Alexis, on ne la voit pas assez sur les forums

Bienvenuuuuuuuuuuue parmi nous

Bonne chance pour la fin de ta fiche et comme l'a dit El-El, n'hésite pas si tu as des questions

Merciiiiiiiii de ton inscription




Love Is So Hard ! .
Dean ♥. « Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule. » ▬ Guillaume Musso ;; Sauve-moi.




Ma couleur est le palevioletred

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-wonderland.1fr1.net/

avatar

Welcome to Hell
Cristal-Lyne D. Stam



✘ Messages : 140
✘ Age : 28
✘ Puissance : 327

MessageSujet: Re: CRISTAL-LYNE • une larme se cristalise pour n'être qu'un diamant Sam 13 Avr - 15:26

Mercccccccccccccci mon ange (a)



I WON'T KEEP FIGHTING CONSTANTLY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Elwyne R. Hudson
    ★ somethingdifferent



✘ Messages : 2037
✘ Age : 27
✘ Where are you ? : Colombus
✘ Puissance : 861


Journal de bord
▌My Links:
▌My Huntings:
▌Combativité :
40/1000  (40/1000)
MessageSujet: Re: CRISTAL-LYNE • une larme se cristalise pour n'être qu'un diamant Dim 14 Avr - 16:45

Et bien... c'est une fiche impressionnante Je te valide avec grand plaisir et j'ai hâte de te voir à l’œuvre en RP

Tu peux dès à présent commencer le jeu et faire toutes les demandes nécessaires pour ton personnage !


    Léandre & Elwyne
    L'amour est une lumière incandescente, tel les rayons lumineux des étoiles lorsque la nuit tombe, une lueur suprême dont la personne représente, plus fascinant que les trésors d'outre tombe. ©️ sweet peach
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Cristal-Lyne D. Stam



✘ Messages : 140
✘ Age : 28
✘ Puissance : 327

MessageSujet: Re: CRISTAL-LYNE • une larme se cristalise pour n'être qu'un diamant Dim 14 Avr - 16:47

Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Oui, j'étais super méga inspirée pour mon histoire (ça fait longtemps que je n'ai pas fais aussi long Oo) ! Merci, merci, tu me réserves un lien ma bouille ?
(je file poster mes scénarios prêts depuis 10 minutes :D)



I WON'T KEEP FIGHTING CONSTANTLY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Elwyne R. Hudson
    ★ somethingdifferent



✘ Messages : 2037
✘ Age : 27
✘ Where are you ? : Colombus
✘ Puissance : 861


Journal de bord
▌My Links:
▌My Huntings:
▌Combativité :
40/1000  (40/1000)
MessageSujet: Re: CRISTAL-LYNE • une larme se cristalise pour n'être qu'un diamant Dim 14 Avr - 16:50

Ce sera avec grand plaisir pour le lien Je sens que ça va donner quelque chose de bien fun XD


    Léandre & Elwyne
    L'amour est une lumière incandescente, tel les rayons lumineux des étoiles lorsque la nuit tombe, une lueur suprême dont la personne représente, plus fascinant que les trésors d'outre tombe. ©️ sweet peach
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Cristal-Lyne D. Stam



✘ Messages : 140
✘ Age : 28
✘ Puissance : 327

MessageSujet: Re: CRISTAL-LYNE • une larme se cristalise pour n'être qu'un diamant Dim 14 Avr - 17:01

Je passerais sur ta fiche dés que j'aurais postée la mienne !



I WON'T KEEP FIGHTING CONSTANTLY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Gabriel
    ● G. | Really an angel ?


✘ Messages : 354
✘ Age : 40
✘ Puissance : 1246


Journal de bord
▌My Links:
▌My Huntings:
▌Combativité :
0/1000  (0/1000)
MessageSujet: Re: CRISTAL-LYNE • une larme se cristalise pour n'être qu'un diamant Mar 16 Avr - 19:37

Biiiiiiiiiiiiiiiiiiienvenue sur le forum !! ♥️

Très bon choix de vava ! J'adoooore Alexis



What Else ?


Absente du ... au ...


I look like James Bond :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Invité
Invité


MessageSujet: Re: CRISTAL-LYNE • une larme se cristalise pour n'être qu'un diamant Mar 16 Avr - 21:14

En reatard... Bienvenue parmi nous !!!
En espérant que tu te plairas ici ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Welcome to Hell
Cristal-Lyne D. Stam



✘ Messages : 140
✘ Age : 28
✘ Puissance : 327

MessageSujet: Re: CRISTAL-LYNE • une larme se cristalise pour n'être qu'un diamant Mar 16 Avr - 21:32

Merci à vous deux



I WON'T KEEP FIGHTING CONSTANTLY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Welcome to Hell
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: CRISTAL-LYNE • une larme se cristalise pour n'être qu'un diamant

Revenir en haut Aller en bas

CRISTAL-LYNE • une larme se cristalise pour n'être qu'un diamant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lucifer Rising :: 
Welcome on the road
-