AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

I don't trust you anymore ─ CRISTAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Welcome to Hell
Elwyne R. Hudson
    ★ somethingdifferent



✘ Messages : 2037
✘ Age : 28
✘ Where are you ? : Colombus
✘ Puissance : 861


Journal de bord
▌My Links:
▌My Huntings:
▌Combativité :
40/1000  (40/1000)
MessageSujet: I don't trust you anymore ─ CRISTAL Mar 23 Avr - 16:06



i don't trust you anymore
” Appuyée, ou plutôt affalée, sur le bar en bois, Elwyne faisait peur à voir. Un énorme bleu s’était formé autour de son œil, sa lèvre supérieure était fendue et les phalanges de ses deux mains étaient abimées. Elle s’était battue, il n’y avait aucun doute là-dessus, mais le barman qui était en train de la servir, lui jetant des regards inquiets était loin de s’imaginer avec quoi elle avait combattu. Alors qu’elle était sur les traces d’un esprit, Elwyne était tout simplement tombée nez à nez avec un démon. La jolie blonde détestait cela, mais elle devait bien reconnaitre qu’elle s’était pris une belle raclée. Malgré son expérience, Elwyne s’était retrouvée rapidement dans une situation difficile et impossible à gérer. Mais elle restait perplexe face au comportement étrange du démon. Il aurait pu la tuer si facilement… Cette simple pensée la fit frissonner. Elwyne n’avait pas peur de la mort, de toute manière, elle n’avait rien à perdre et c’était ce qui faisait d’elle un bon chasseur. Si elle frissonnait, c’était au souvenir de l’adrénaline qu’elle avait ressenti lorsque les yeux noirs du démon s’étaient posés férocement sur elle. Elle aimait ressentir cette sensation, est-ce que cela faisait d’elle une personne détraquée ? Elwyne savait parfaitement qu’elle n’était pas normale et qu’une visite chez un psy ne pourrait que lui faire du bien, mais elle aimait celle qu’elle était devenue avec le temps. Elle se moquait bien de ce que les autres pouvaient dire dans son dos, elle n’était guère aimée dans le groupe de chasseurs auquel elle appartient, mais ce n’était pas le plus important. Elle n’était pas devenue chasseur pour améliorer sa côté de popularité. Elle devait cependant rester réaliste, si elle aimait la solitude, elle détestait n’avoir aucun contact avec d’autres personnes. C’était sûrement ce qui la poussait à agir aussi étrangement avec Léandre… Elle ne comprenait toujours pas comment il faisait pour ne pas craquer et laisser tomber. Elle lui en faisait voir de toutes les couleurs, le prenant pour une nuit avant de tout faire pour l’éloigner d’elle, quitte à être cruelle, mais rien ne semblait l’atteindre. Il était toujours à ses côtés quand elle en avait besoin. Qu’avait-elle de si particulier pour qu’il agisse de la sorte ?

Buvant d’une traite le fond de son verre, Elwyne le reposa ensuite sur le bar avant de faire signe au barman de la servir de nouveau. Elle ressentait le besoin de se changer les idées, et même si boire ou finir ivre n’était pas classe pour une fille, Elwyne ne se caractérisait pas comme une fille d’une très grande classe. La jeune blonde était consciente de renvoyer une image peu flatteuse d’elle-même, tout le monde disait d’elle qu’elle était froide, orgueilleuse, un peu trop sûr d’elle et c’était bien loin d’être la réalité mais ça, personne ne le savait. Elle n’avait jamais fait la rencontre d’une personne assez digne de confiance pour qu’elle ose se confier sur qui elle était vraiment.
Alors qu’elle venait de terminer son quatrième verre, une ombre à l’extérieur du bar attira l’attention d’Elwyne qui sentit son cœur s’arrêter le temps de quelques secondes interminables. La silhouette qu’elle venait de voir passer lui était familière mais elle ne pouvait y croire. Elle cligna d’abord plusieurs fois des yeux, l’alcool lui jouait peut-être des tours, même si d’habitude il lui en fallait plus pour s’imaginer des choses. Elle sauta alors sur ses jambes, attrapant sa veste qu’elle enfila à la va-vite avant de sortir du bar. Elle entendit à peine le barman lui hurler de payer ses consommations avant de s’en aller. La main sur le pistolet qui se trouvait à la ceinture de son pantalon, elle avançait dans la pénombre, cherchant la fameuse silhouette. Elle était aux aguets, prête à réagir rapidement lorsqu’elle finit par entrer en collision avec quelqu’un. Aussitôt, elle plaqua cette personne contre le mur arrière du bar, pointant son arme sur le visage de l’inconnu. Mais lorsque son regard croisa les pupilles de la personne qu’elle menaçait de son arme, elle finit par reculer de plusieurs pas, choquée.

« -Cristal ?! »

Elwyne n’abaissa pas pour autant son arme, elle avait connaitre la femme en face d’elle, quelque chose clochait. Si Elwyne ne ressemblait plus à la jeune adulte lorsqu’elles s’étaient connues toutes les deux, Cristal semblait ne pas avoir changé d’un poil. Son esprit semblait se battre contre l’hypothèse qui se dessinait dans son esprit.

« -C’est… c’est impossible… »

Balayée par une vague de colère et de complète surprise, la blonde ne savait pas comment réagir. Devait-elle se laisser emporter par la colère noire qui montait peu à peu ? Est-ce qu’il serait juste de laisser son amie s’expliquer ? Elwyne n’était pas certaine de vouloir entendre ce qu’elle avait à dire.”

© charney



    Léandre & Elwyne
    L'amour est une lumière incandescente, tel les rayons lumineux des étoiles lorsque la nuit tombe, une lueur suprême dont la personne représente, plus fascinant que les trésors d'outre tombe. ©️ sweet peach
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Cristal-Lyne D. Stam



✘ Messages : 140
✘ Age : 29
✘ Puissance : 327

MessageSujet: Re: I don't trust you anymore ─ CRISTAL Ven 24 Mai - 4:03

La troupe de vampires que j’avais n’était pas toujours de la meilleure des compagnies. J’avais beau être le leader, ce n’était pas vraiment toujours simple. Il fallait avouer qu’être un vampire était un grand mot bien compliqué à mes yeux. Je ne savais pas vraiment en quoi consistait ce rôle. Je n’étais vraiment pas certaine de moi alors que je devais toujours les guider ou les empêcher de se mettre dans des situations bien difficiles. Le carnage, ils aimaient ça. Une bonne partie de sang dans un bar ou ils se nourrissaient des clients qui d’un jus de fruits. C’était ça pour eu une soirée normale mais pour moi ce n’était pas ça. La soirée normale était celle des êtres humains. Une vie tellement attractive à mes yeux. Elle n’était en rien ce que je ne voulais pas voir. Leur air totalement innocent. Ils sont bien loin de savoir ce qui se trame dans ce monde. Tellement loin. L’imagine-t-il même ? Les blood party comme ils les appellent à la maison était ce qui les excitaient et leur empêchait l’ennui. Pour moi, pas du tout. Le bonheur n’était que partie mise pour moi. Le bonheur des êtres humains. C’était stupide ? Ils se foutaient souvent de moi. Ils se liguaient même souvent contre moi mais ils seraient morts depuis des années sans moi. Inconscient. Oui, ils sont inconscients. Comme pratiquement 70% des êtres de notre race que j’avais rencontrée depuis que j’avais été transformée. J’avais vue du monde. Je n’étais plus qu’un corps errants. J’avais tout vu. Totalement tout vu. Je ne savais pas vraiment quoi faire là. Et là, j’avais clairement besoin d’une pause. Oui, une pause. Ce moment d’égarement ou nous voulons bêtement effacer la vie qui nous entoure. J’en avais besoin. Cette terreur de n’être qu’une ombre se déambulant sur cette terre en destruction me bouffait l’estomac. Cette faim aussi, je n’avais croisé personne d’assez mauvais pour en faire mon diner. Je me baladais, seule dans les rues. J’étais totalement perdue. Le regard allant perdant vers les entrées de certains bars. Je soupirais doucement en regardant alors à ma droite et à ma gauche. Je vis alors une porte d’un bar. Je voyais un homme bourru y rentrer, il sentait mauvais. Le bouc. Il avait une barbe longue et n’était pas des plus frais mais il sentait aussi l’homme qui n’était pas des plus angéliques. Je soupirais doucement en le regardant attentivement. Il fermait la porte derrière lui. Un quatre heure ? Je souriais doucement en me léchant rapidement les babines et allant vers la porte pour la pousser doucement. J’entrais alors dans ce bar et me mettant à la recherche de ce type. Ce n’était pas juste un oasis. Non, je n’étais pas affamée à ce point car il allait se poser dans un coin. Il fallait cependant que je la joue fine. Une femme en robe blanche et des ballerines qui vont draguer un type habillé comme un motard mal léché ? J’aurais vraiment l’air louche. Tant bien qu’à attendre, je devais patienter et prier pour qu’il sorte du bar. J’allais vers le bar sans vraiment prêter attention aux autres. Il fallait éviter que je tombe accroc à l’un des autres clients et que j’en devienne dingue à l’idée de croquer leur jubilaire. Ces pulsions sans sens et cette envie e boire n’importe qui me prenait quand j’avais réellement faim. J’étais affamée. Je souriais doucement en commandant alors un whisky au barman. J’en voulais un, oui. Et c’est avant même qu’on ne puisse me servir mon verre que sortait ce type apparemment il avait juste une conversation à avoir avec un homme qui était assis en face e lui. J’arquais un sourcil en soupirant. Et merde, je ne pourrais même pas profiter du moment pour profiter d’un peu d’humanité mais j’avais les crocs. J’allais vers la ruelle derrière et me nourrissant alors de cet homme d’une vitesse impressionnante. Son gout me laissait l’impression du pêché. Cet homme n’était pas un ange et je pouvais le gouter de son sang. Je me fichais réellement de savoir ce qu’il avait fait pour une fois, j’avais faim. Je ne m’en prenais qu’à eux en général, les hommes mauvais qui pourraient s’en prendre à des humains. Et là, alors que je baissais ma garde, je me retrouvais plaquée contre le mur. Il fallait peu de temps pour que je reconnaisse la jeune femme. Elle était adolescente à l’époque mais je l’avais croisée à plusieurs reprises. Comment ne pas recroiser une chausseuse quand nous sommes parfois chassées. Elle prononçait mon prénom en baissant son arme. Je n’étais pas surprise qu’elle me reconnaisse. J’étais toujours la même à mon grande désespoir. « Elwyn… », Disais-je alors d’un ton un peu ironique. « Si c’est possible ! », lâchais-je alors honteuse sur le coup car j’avais tout fais pour me rapprocher de cette jeune femme et même allant jusqu’à me faire passer pour une humaine. J’étais douée à ce jeu, réellement douée. Oui, j’étais douée pour jouer l’humaine mais paraitre humaine. J’avais toutes ces habitudes. « Tu dois te demander pourquoi je n’ai pas changée d’un pouce ! », soufflais-je en inspirant doucement alors que je posais mon regard vers elle. Je soupirais aussitôt en reculant doucement et allant vers la sortie de l’allée pour la guider loin du corps que j’avais laissé derrière moi. Ma bouche nettoyée de tout sang, j’étais presque clean et cette faim m’avait nettement quittée. Je la regardais attentivement mais aussi l’arme qu’elle avait entre ses doigts et souriant timidement, un peu sous pression là. « Je… », je soupirai doucement. « Je suis un vampire… », Lâchais-je alors du tac au tac. Pourquoi tourner autour du pot, elle allait s’en douter sans aucuns doutes. « Je suis navrée, je ne t’ai rien dis mais j’aime être humaine, j’aime paraitre humaine. Je ne suis pas comme tous les autres. Je n’ai pas de camps, je suis neutre. Je m’en fiche des carnages ! », je disais tout cela sans vraiment savoir ce que je contrôlais dans toute cette histoire. Je me contentais juste de déblatérer ce que j’avais à dire ou ce que je pourrais dire pour ma défense. Ce n’était sans doute pas ce qu’elle voulait entendre mais j’avais besoin de me défendre.

HJ : désolée du retard ♥



I WON'T KEEP FIGHTING CONSTANTLY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I don't trust you anymore ─ CRISTAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lucifer Rising :: 
Centre-ville
 :: 
Les cafés et clubs
-