AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

No place for us. {Elwyne + OUVERT À TOUS -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Welcome to Hell
Ærue Lacrima R.


Les magnifiques, sont magnifiques, quand ils se chantent leurs quantiques...
✘ Messages : 16
✘ Age : 27
✘ Where are you ? : Nowhere.
✘ Your Job : Vendeuse.
✘ Clan : Serviteur du mal.
✘ Puissance : 115


Journal de bord
▌My Links:
▌My Huntings:
▌Combativité :
0/1000  (0/1000)
MessageSujet: No place for us. {Elwyne + OUVERT À TOUS - Ven 26 Avr - 10:13


We are... Personal Jesus...


? - Je ne savais pas vraiment ni pourquoi, ni comment je m'étais retrouvée ici. Le principal était que je m'y trouvais là, seule. J'étais nue aux pieds... les nuages guettaient, et le sable froid passait entre mes doigts de pieds avec une douceur et une fraîcheur rappelant une chose : Je suis en vie. J'avais une plaie sur le ventre et mon long débardeur était dans un état miteux. *Le démon...* je pensai. Les souvenirs du passé remontèrent un court instant, des souvenirs qu'on ne peut refaire, et tout ceux que l'on a laissé derrière. Je n'aurais su dire si on était au petit matin, ou si le crépuscule guettait. Une douce brise semblable à une brise matinale vint caresser mon visage meurtris de plaies du passées, des plaies qui jamais ne se refermeront et que personne ne pourra voir physiquement. Le soleil semblait se lever... pour d'autres, à l'autre bout du monde, il s'inclinait en silence. Encore un jour nouveau, qui se lève dans ce triste pays, illuminant le stupidité de l'homme, et naïveté de ce dernier. Je n'avais pas de sac, ni d'affaire, en voilà une belle. Je fouillai mes poches, et là... surprise... il y avais ce paquet de cigarette. J'en pris une... jusqu'à réaliser qu'il n'y avait aucune blonde dedans... le paquet était remplis de cigarette roulée, rappelant plus des joints qu'autre chose "Ce démon est vraiment... une saloperie" que je pensai tout haut... qu'importe, je devais fumer. Je m'étalai dans le sable froid, sec, et doux à la fois.
Le bruit des vagues était beau, et inquiétant. Un bruit sourd, répété en boucle, et ce jusqu'à la fin de nos jours en quelques lieux que ce soit. Je ne savais point ce que j'allais faire de cette journée - encore fallait-il que le monstre ne se réveil pas... - Longtemps je m'étais mis en tête de trouver une magie noire, pour délivrer ce corps du sort que l'on m'a jeté, délivré ce corps de toute monstruosité. Je ne savais que faire, ni comment le faire... d'un coup je pris peur.
Un souvenir non pas lié à mon cœur, mais à celui d'une autre remonta. Cette femme qui un jour, alors que j'avais tout mes esprits, m'avait interpellée dans la rue, je ne me souviens plus quelle rue, ni quelle ville... mais elle me l'avait dit "Tu as tuée mon frère pourriture, je le sais..., Fuis tant que tu le peux saloperie, car une fois mon deuil fait, une fois son corps mis en tombe, je te traquerai comme aucun chasseur n'avait encore traqué de démon..." Elle m'avait ensuite posé sur le front une croix marquée d'eau bénite... mais rien ne s'était passé, enfin si, au fond de moi quelqu'un criait de douleur, mais moi... je n'en avais ressentie que la fraîcheur de cette eau... à l'odeur très spéciale. Je n'avais également pas compris sa phrase... sans doute aimait-elle chasser le gibier, ou son frère... qu'en savais-je.

) - Columbus. Une belle bourgade pour quelques chasseurs. Ces enfoirés nous traquaient, les anges également. Cette ville était un des théâtres de la nouvelle apocalypse, et aujourd'hui j'en serai l'acteur. Les chasseurs sont tellement faibles. Mon hôte n'en savait rien... mais à Columbus ses mains étaient marquées à ce jour de 20 crimes non élucidés en l'espace de deux nuits. Autrement dit... les renforts allaient arriver. Mon plan était dès lors tout préparer, les chasseurs qui viendraient alors, ou les humains bien trop curieux.... tomberaient dans mon piège. Un piège qui ne connait de faille.

? - Alors que je fumais sur cette plage solitaire, une plage ayant le goût du tragique de part sa monotonie, une latte me rappela qui j'étais devenue... recrachant une fumée non pas blanche, mais noirâtre/blanchâtre... il se moquait de moi, m'humiliait et voulait me faire savoir que même dans mes moments à moi... lui voyait tout. Cela faisait maintenant 11 mois. Tant de temps déjà qu'il était en moi, avec moi. Je puis l'affirmée que même un viole, un meurtre d'homme à homme, une prostitution forcée, ou autre était de loin préférable à ce que je vivais... ce démon pouvait-tuer quiconque je me permettrai d'aimer. Et en contrôlant mes esprits et mon corps comme j'avais pris l'habitude de le faire... cela devait lui donner un certain avantage en soi sur ses proies... Je pense ?!. Le soleil se levait petit à petit, les nuages se dissipaient, puis revenaient. Je ne pouvais plus m'attacher à qui que ce soit, non pas par dégoût des autres, mais par l'amour de mon prochain, si je m'attachais... le démon n'en ferait qu'une bouchée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Elwyne R. Hudson
    ★ somethingdifferent



✘ Messages : 2037
✘ Age : 28
✘ Where are you ? : Colombus
✘ Puissance : 861


Journal de bord
▌My Links:
▌My Huntings:
▌Combativité :
40/1000  (40/1000)
MessageSujet: Re: No place for us. {Elwyne + OUVERT À TOUS - Mar 7 Mai - 14:36



no place for us
” Garée à quelques kilomètres de la plage, je sors l’immense sac toujours présent dans le coffre de a voiture. J’ai beau me trouver dans un endroit aussi agréable que la plage, je me sens tendue. Je suis sur les traces d’un démon que je traque depuis si longtemps ! J’ai l’impression d’avoir passé toute sa vie de chasseur à le poursuivre sans jamais en avoir l’occasion. Le démon est rusé, il sait laisser des traces quand il en a envie mais sait également se faire discret quand je suis sur le point de le dénicher. C’est agaçant. Je n’aime pas que l’on joue avec moi et j’ai clairement l’impression que c’est ce qu’il fait avec moi. Il me tarde de le mettre hors d’état de nuire pour pouvoir passer à autre chose. J’ai découvert un nid de vampires dans le Minnesota et je suis encore plus impatiente d’aller les exterminer. Ma haine pour les vampires fait monter d’un cran la pression que je sens peser sur mes épaules. Je n’ai pas le droit de me louper ce soir : le démon doit mourir quoi qu’il arrive.
Je m’équipe de plusieurs armes, les dissimulant un peu partout sur mon corps : un couteau dans la poche intérieur de ma veste, un pistolet dans la poche arrière de mon jean et un fusil à pompe dans les mains, chargé de sel. Je suis prête à faire face au démon, enfin je le pense. Je m’étonne moi-même de ma nervosité, c’est bien la première fois que je n’ai pas hâte de me lancer dans la gueule du loup, comme si je sens que quelque chose ne va pas tourner comme je le souhaite. Je range le sac et me mets en direction de la plage, le cœur palpitant à une vitesse incroyable.

A pas feutré, je fais mon entrée sur la plage. La main sur la détente, prête à tirer. La plage semble être déserte, seul le roulement des vagues couvre le bruit de mes pas. Il me faut bien cinq longues minutes avant d’apercevoir la silhouette au loin. C’est lui, le démon ! Aussitôt, je me déplace sur la plage de sorte à m’approcher de lui par l’arrière.
Je suis étonnée qu’il soit à découvert de la sorte, ce n’est pas son genre d’être aussi imprudent. Est-ce que j’ai loupé un épisode ? Ou bien tout ce cinéma n’est qu’un piège ? Je n’ai franchement pas le temps d’y réfléchir et je continue ma marche. J’essaie de ne pas attirer son attention en me déplaçant doucement. Plus je m’approche du démon et plus je sens mes poils de hérisser sur mes bras. J’ai la chair de poule ! Cela fait bien longtemps que je n’avais pas ressenti cette drôle de sensation. De la peur mélangée à une énorme appréhension. D’habitude c’est plutôt de la folie.

Lorsque je ne me trouve plus qu’à un petit mètre du démon, j’appuie mon arme dans son dos avant de dire, les dents serrées.

« -Je t’ai eu, saloperie de démon ! »
© charney



    Léandre & Elwyne
    L'amour est une lumière incandescente, tel les rayons lumineux des étoiles lorsque la nuit tombe, une lueur suprême dont la personne représente, plus fascinant que les trésors d'outre tombe. ©️ sweet peach
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

No place for us. {Elwyne + OUVERT À TOUS -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lucifer Rising :: 
Lincoln Highway
 :: 
La plage
-