Partagez|

C'est marrant, j'me sens suivi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Welcome to Hell
Ashdan



✘ Messages : 37
✘ Age : 32
✘ Where are you ? : Quelque part aux Etats-Unis
✘ Your Job : Exorciste
✘ Puissance : 602

MessageSujet: C'est marrant, j'me sens suivi Dim 26 Mai - 15:23

C'est marrant, j'me sens suivi
Nos routes ne pouvaient pas continuer à s'éviter. Ta vie ne pouvait pas rester parallèle à la mienne. Je ne suis pas eux. Tu n'es pas un des leurs. Ne pars pas.
« Ashdan ne s'était pas posé la moindre question. Il avait planté la petite rouquine là, sachant que de toute façon, elle ne craignait plus rien - après le scandale qu'elle lui avait fait, elle aurait rameuté les démons traînant encore dans les parages - et il avait décidé de vite se tirer avant qu'elle n'ait dans l'idée de monter avec lui et de rester collée à lui jusqu'à la fin des temps. Cette pensée le fit frissonner désagréablement et il secoua la tête tandis que sa vieille camaro s'élançait dans les rues de Bismarck pour rejoindre son motel pour quelques heures de sommeil bien méritées. Il ne savait pas du tout ce qu'elle comptait faire et fut à peine surpris en apercevant un tacot d'un jaune poussin criard à quelques voitures derrière la sienne. Non, vraiment, ça allait être compliqué de se débarrasser d'elle. Faisant comme s'il n'avait rien remarqué et prenant le parti de l'ignorer, il gagna sa chambre, s'y enferma, fit le nécessaire pour être en sécurité - sel, symboles - et après avoir retiré ses grosses chaussures, sa veste et son tee-shirt noir, il s'allongea sur le lit, son révolver sous l'oreiller et son katana à portée de main.

Il ne dormait jamais beaucoup, il ne dormait jamais sur ses deux oreilles. Son sommeil était léger et il ne savait pas ce que c'était que de pouvoir dormir sans se soucier être attaqué ou en danger. Il avait appris à rester attentif, à se méfier, à rester conscient même endormi. C'était devenu une habitude depuis plusieurs années mais parfois il se demandait s'il lui serait possible un jour de goûter à ce genre de repos.

Avant de fermer les yeux, il eut une pensée pour Ji. Avant de s'endormir, il avait toujours une pensée pour lui, espérant qu'il se porte bien, espérant qu'il soit toujours en vie, espérant qu'il allait bien. Il n'en savait rien. Quand il s'était réveillé dans cette foutue ruelle, il était déjà loin. Pourtant, il se souvenait de sa voix, il se souvenait de sa force quand il l'avait aidé à quitter l'entrepôt pour le mettre à l'abri, il se souvenait de sa présence auprès de lui mais en reprenant conscience, il s'était rendu compte qu'il était seul, qu'il avait peut-être déliré.

S'endormant pour quelques heures, il fut réveillé par son téléphone. Un appel de la Congrégation pour une prochaine mission certainement. Il décrocha, pris son ordre de mission, vérifia les détails sur son ordinateur et partit prendre une bonne douche avant de quitter les lieux. Comme à chaque fois, il balaya la pièce du regard pour s'assurer qu'il n'avait rien oublié et il grimpa en voiture. Du coin de l'oeil, il vit la voiture jaune de son boulet officiel et préféra faire comme si de rien était. Il grimpa dans sa voiture et se mit en route, direction Minneapolis où une recrudescence de démons attendait son arrivée.

Six heures trente de route l'attendaient et bien qu'il pouvait faire la route d'une seule traite, il décida de s'arrêter sur le chemin, histoire de manger un morceau, gardant toujours un oeil sur la voiture pas voyante pour deux sous qui suivaient le mouvement. Il ne fit rien, laissant faire, se demandant jusqu'où elle allait le suivre comme ça. Avalant un morceau en une vingtaine de minutes, il reprit la route et rejoignit Minneapolis alors que la nuit touchait à sa fin, laissant le soleil se lever au loin, baignant la ville qui se réveillait doucement d'une lumière agréable et angélique.

Se garant dans une ruelle à l'écart, Ashdan eut tôt fait d'en sortir, rangeant son couteau et son revolver sur lui, laissant son katana et ses affaires dans son coffre et verrouilla la voiture. Il remonta la ruelle, revint sur la rue principale et visualisa la voiture jaune garée un peu plus haut. Sans doute était-elle en train de se demander où il était parti, ce qu'elle devait faire. Contournant le véhicule, il s'arrêta face à la portière conducteur et tapota à la vitre avant de se pencher, l'air toujours aussi aigri.

" Hey, gamine, tu comptes me suivre jusqu'où comme ça ? "
(c) AMIANTE





❝I THINK I'M SICK❞
오랜만이야 못 본 사이 그댄 얼굴이 좋아 보여
예뻐졌다 넌 항상 내 눈엔 원래 고와 보여.


Dernière édition par Ashdan le Dim 26 Mai - 21:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Jewel O'Neill



✘ Messages : 52
✘ Age : 28
✘ Where are you ? : On the road
✘ Your Job : Ancienne étudiante
✘ Clan : Défenseurs du bien
✘ Puissance : 841

MessageSujet: Re: C'est marrant, j'me sens suivi Dim 26 Mai - 20:22



Ashdan, Jewel & Ji
Minneapolis ; avant le coup de foudre → Jewel avait un plan parfait. Elle allait suivre Ashdan partout où il allait jusqu’à ce qu’il commence à chercher lui-même sa tignasse rousse dans la foule. Elle allait tellement le coller qu’au final, il n’accepterait plus qu’elle disparaisse. Elle l’aimait bien, Ash, avec ses grands airs et sa voix trop grave pour son visage aux traits si fins. Et quand il se battait, il en jetait un max, elle devait bien l’avouer. Ce qu’elle aimait moins par contre, c’était sa façon d’être, ou plutôt le regard qu’il jetait sur la vie. Il n’avait pas dû s’amuser beaucoup de fois dans sa p’tite vie et s’amuser, c’était tellement marrant et mémorable que Jewel ne pouvait pas laisser quelqu’un qu’elle aimait bien passer à côté de ce genre de truc. Elle repensa au Petit Prince qu’elle avait lu en cours de français et se dit qu’elle était comme le Petit Prince (une Petite Princesse, la classe) et qu’Ash, c’était le renard. Et elle devait l’apprivoiser même s’il tenait plus du grizzly que du renard. D’ailleurs, dans la chambre de motel qu’elle avait loué (et obtenu adjacente à celle d’Ash grâce à un grand sourire au gérant), elle avait googlé « grizzly ». A part les sites qui montraient les photos de chasseurs mordus par ces gros, très gros nounours, en règle générale, ils étaient plutôt choux. Comme Ash. Choux, avec des crocs acérés. Ravie de lui avoir trouvé son totem animal, Jewel ferma son ordinateur et se leva pour aller se coucher quand une idée la frappa.

Si Dean et Sam avaient été avec elle, pour sûr, elle aurait eu le droit au regard blasé du petit frère et à une remarque bien sentie de l’ainé. Comme ils n’étaient pas là, et qu’elle le méritait, elle se frappa le front du plat de la main et poussa un long soupir exaspéré.

    « Ah ben bravo, vraiment … Jew’, bravo. »


Face à la plus grande question de tous les temps, elle s’assit en tailleur sur le matelas. Elle avait mis son pyjama préféré, le blanc, en coton, qui lui donnait l’impression de toujours passer les meilleures nuits de sa vie et elle avait vraiment envie de s’allonger sous les couvertures. Mais si elle le faisait, elle s’endormirait, en toute logique. Si elle s’endormait, elle pouvait louper le départ d’Ash. Parce que, pour sûr, il ne l’attendrait pas. Il n’était pas apprivoisé. Comme quoi, c’était pas le plan parfait, pas encore.

Elle réfléchit quelques instants et décida de se rhabiller et dormir assise, contre le mur qui la séparait de la chambre d’Ashdan. Elle avait le sommeil léger et le motel n’était pas des plus classes : les murs étaient fins. Elle l’entendrait s’il s’agitait. Maintenant, c’était devenu le plan parfait digne d’elle. Elle s’endormit assise droite comme un « i », se réveilla plusieurs fois et avant de s’agacer à cause de la position inconfortable, elle devait se rappeler que c’était pour le bien d’Ash pour se rendormir avec le sourire.

Elle fut réveillée quelques heures plus tard par la sonnerie d’un téléphone. Une sonnerie d’opérateur, pas quelque chose de personnalisé. Un jour, pensa-t-elle en souriant, elle lui mettrait un joli tube bien dansant. Ou un truc japonais. Il avait la tête de l’emploi après tout.

Elle s’habilla à la hâte et fourra ses affaires dans le grand sac dépareillé qui lui servait de valise. Elle était dans sa voiture avant son grizzly favori et elle s’engagea à sa suite comme elle l’avait fait la veille. Le trajet fut long et parsemé d’arrêts ce qui l’amusa beaucoup. Elle devina sans grand mal qu’il essayait de la fatiguer mais sur ce coup là, et elle lui ferait avouer un jour, elle était meilleure que lui. Elle compta le nombre de fois qu’une chanson passait à la radio et essaya même d’en changer les paroles une fois qu’elle l’apprit par cœur. Bref, pour elle, c’était une journée comme tant d’autres et elle s’amusait. Un truc qu’elle devait apprendre à Ash. Elle était sûre qu’il n’était pas la radio, lui. Quel gâchis.

Ils pénétrèrent Minneapolis et dès le premier coup d’œil, Jewel aima la ville. Il fallait dire qu’elle avait fière allure, à l’éclat de l’aube et si elle savait dessiner, Jew’ aurait sûrement abandonné son grizzly pour essayer de reproduire les éclats dorés et rosés qui coulaient sur les bâtiments. Mais elle n’était pas dessinatrice, elle était plutôt faiseuse de bonheur et Ash était sa nouvelle mission. Dean n’approuverait pas, mais Sam serait fier.

En sortant de ses pensées, elle eut la désagréable surprise de se rendre compte qu’elle avait perdu de vue la voiture de l’exorciste et au lieu de paniquer, parce qu’elle n’était pas belle quand elle paniquait, elle se gara et sonda les alentours d’un regard qu’elle voulait professionnel. Il n’avait pas pu s’envoler à moins qu’il lui ait caché bien d’autres talents. Elle essaya de le visualiser en train de voler et l’idée la fit pouffer. Il avait les pieds bien trop ancrés dans le sol pour s’envoler. D’ailleurs, non, il ne volait pas, il marchait bien, comme elle put s’en rendre compte en l’apercevant dans son rétroviseur alors qu’il se dirigeait vers elle, l’air déterminé et … grizzlien.

Elle sourit et baissa sa fenêtre après qu’il ait frappé dessus. Elle eut une moue pensive et haussa une épaule.

    « Je vais te suivre jusque dans ce café, derrière toi. Parce qu’il est tôt et qu’on ne commence pas une longue journée sans un bon café. Tu n’as pas beaucoup dormi, et tu en as besoin. Sinon, les méchants te botteront les fesses. »


Elle se détacha et sortit de sa voiture avant de lever les yeux vers lui.

    « Oh allez, fais pas cette tête. J’te le paie. »



© charney



if there's a future we want it
There's a place and a time to die, but this ain't it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Ashdan



✘ Messages : 37
✘ Age : 32
✘ Where are you ? : Quelque part aux Etats-Unis
✘ Your Job : Exorciste
✘ Puissance : 602

MessageSujet: Re: C'est marrant, j'me sens suivi Dim 26 Mai - 21:43

C'est marrant, j'me sens suivi
Nos routes ne pouvaient pas continuer à s'éviter. Ta vie ne pouvait pas rester parallèle à la mienne. Je ne suis pas eux. Tu n'es pas un des leurs. Ne pars pas.
Bien-sur qu'elle n'allait pas sursauter et faire une petite moue désolée, en faisant mine de n'avoir rien fait, que c'était le destin, ou une coïncidence de se retrouver là, dans la même ville, dans la même rue. Elle aurait pu, ça aurait bien été son genre. Il la voyait parfaitement agir ainsi. Mais elle n'en fit rien, affichant un petit sourire en descendant la vitre de sa voiture en moulinant la poignée. Quand elle en vint à parler du café, il se redressa un court instant et jeta un regard derrière lui. La devanture était soignée, l'intérieur semblait calme et cosy. Il avait repéré des bouquins sans doute destinés aux clients. C'était un café-librairie ? Il aimait bien le concept. Ca lui plaisait bien. Il aimait les atmosphères chaudes et accueillantes, ça lui changeait des motels miteux et désagréables. Pendant un moment, il se sentait presque bien, pouvait presque oublier les horreurs et la solitude. Il parvenait presque à ne pas s'inquiéter pour lui, à ne pas se poser mille questions, à se détendre un court instant. Sans honte, sans culpabilité.

Soupirant un bref instant, il se pencha à nouveau, un bras appuyé sur le toit de la voiture un brin cabossée. Il avait bien compris qu'elle ne lâcherait pas l'affaire, qu'elle continuerait à le suivre, à bavasser pour mille et une choses et ce n'était pas en l'envoyant promener ou en étant désagréable avec elle qu'il s'en débarrasserait. La preuve, il avait été plus que désobligeant à l'entrepôt et elle était quand même là, à lui sourire, à lui proposer de lui offrir le petit déjeuner. Brave petite. En la laissant faire, il trouverait peut-être une porte de sortie pour se débarrasser d'elle ou alors, elle se lasserait, ou bien elle lui filerait les infos qu'elle voulait et elle lui foutrait enfin la paix.

" Vendu. " claqua-t-il de sa voix froide en se redressant. " Accélère, on a pas la journée. " ajouta-t-il, pour qu'elle ne s'emballe pas et ne puisse pas croire que c'était gagné pour autant. Il en avait croisé des boulets dans sa vie mais elle, elle était d'un niveau inégalable. Il patienta deux secondes et quand elle fut enfin dehors et qu'elle eut verrouillé son épave, il entra dans le café sans l'attendre, jeta un regard alentour et alla s'installer dans un coin tranquille, prenant place sur un fauteuil, à côté d'une étagère de bouquins. Elle qui voulait bien faire, elle n'avait qu'à se déplacer pour prendre leur commande au comptoir. D'ailleurs, quand elle arriva devant lui, il la stoppa d'un regard.

" Cappuccino glacé. Merci. " dit-il à la rouquine. Il était quand même poli. Il ne l'avait pas envoyé paître. Il ne pouvait pas s'adoucir davantage. Il ne savait pas faire, n'avait pas envie de le faire. Si elle voulait rester, elle devrait faire avec ce qu'il était. Elle devrait l'accepter avec ses mauvais côtés. Ne lui adressant pas plus d'attention, il attrapa un bouquin au hasard et se mit à le feuilleter. Une petite pause dans cette vie, ça n'avait pas de prix et il fallait en profiter. Et mine de rien, pour une fois, il ne serait pas seul pour le petit-déjeuner.... Une pensée furtive le traversa. Il aimerait pouvoir un jour en partager un avec lui.
(c) AMIANTE





❝I THINK I'M SICK❞
오랜만이야 못 본 사이 그댄 얼굴이 좋아 보여
예뻐졌다 넌 항상 내 눈엔 원래 고와 보여.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Jewel O'Neill



✘ Messages : 52
✘ Age : 28
✘ Where are you ? : On the road
✘ Your Job : Ancienne étudiante
✘ Clan : Défenseurs du bien
✘ Puissance : 841

MessageSujet: Re: C'est marrant, j'me sens suivi Dim 26 Mai - 22:23



Ashdan, Jewel & Ji
Minneapolis ; avant le coup de foudre → Jewel entra à la suite d’Ashdan dans le petit café, la tête haute, son long portefeuille rouge sous le bras. Elle espérait que tout le monde se retournerait vers elle quand elle rentrerait derrière le super soldat qu’était Ash, que ça fasse comme dans les films d’actions avec le ténébreux héros et l’héroïne qui ne le connaissait pas mais elle fut vite déçue. Tant pis, elle avait lavé ses cheveux la veille et ils étaient toujours beaux et luisants le premier jour. Du coup, elle avait de quoi être fière. Et elle n’abaissa pas non plus son air ravi quand son grizzly prit place et lui aboya sa commande. Elle nota plutôt la formule de politesse et son sourire s’élargit. Il n’avait même pas eu l’air de mourir dans d’atroces souffrances en étant poli avec elle. Déjà une amélioration ? Elle en doutait, mais elle aimait bien le croire. Le café la réveillerait, et elle trouverait d’autres signes. Tiens, elle occuperait sa journée comme ça, d’ailleurs !

    « Pas de soucis, » chantonna-t-elle. « Je vais te chercher ça tout de suite ! »


Elle tourna les talons et s’avança d’un pas dansant vers le comptoir. Il n’y avait pas grand monde, niveau client, sûrement dû à l’heure matinale et ce fut rapidement son tour. Tant mieux, parce qu’elle n’aimait pas trop attendre. Du moins, pas pour un café. Attendre qu’Ash devienne cool et vivant, elle aimait bien. Mais c’était parce que c’était important. Un café, encore … En plus, le thé, c’est meilleur.

Elle arriva finalement devant le serveur et le regarda avec surprise. Encore un chinois ! Ou japonais ! Et bien, le monde était petit ! Celui-là n’avait pas l’air aussi méchant qu’Ash, bien au contraire. Il avait l’air fatigué mais il lui lança quand même un petit sourire. Pas poli, non, amical et sincère. C’était chouette comme sensation, même si le sourire était tout petit petit, il était là. Sûrement grâce à ses cheveux. Elle avait vraiment de beaux cheveux aujourd’hui. Elle lui rendit son sourire, toute pétillante, et passa commande. Un cappuccino glacé pour son grizzly et un thé à la menthe pour elle. Le jeune homme l’a servie rapidement avec un petit regard appuyé sur le capuccino glacé, un regard d’envie. Ah ben décidément. Peut-être qu’en Chine japonaise, tout le monde aime le capuccino glacé. Peut-être que c’est le seul café qu’on vend et qu’ils ne connaissaient aucun autre café ! Elle s’imagina, avec horreur, une vie sans frappuccino à la vanille.

Elle remercia le serveur, quand même vachement mignon, et retourna près de Ashdan. Elle posa son capuccino devant lui et vida ses deux sachets de sucre dans son thé.

    « T’as vu le serveur ? C’est un exorciste lui aussi ? Vous êtes tous asiatiques, ou c’est juste toi ? »


Elle pencha la tête vers la couverture du livre qu’Ash lisait et haussa une épaule. Elle lisait beaucoup, mais elle ne connaissait pas celui-là et puis, tant qu’elle n’avait pas bu son thé du matin, l’envie d’apprendre n’était pas trop là, donc … Elle préférait largement faire la conversation à son grizzly, juste pour voir combien de temps il arriverait à rester poli avec elle, encore.


© charney



if there's a future we want it
There's a place and a time to die, but this ain't it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Ashdan



✘ Messages : 37
✘ Age : 32
✘ Where are you ? : Quelque part aux Etats-Unis
✘ Your Job : Exorciste
✘ Puissance : 602

MessageSujet: Re: C'est marrant, j'me sens suivi Dim 26 Mai - 23:43

C'est marrant, j'me sens suivi
Nos routes ne pouvaient pas continuer à s'éviter. Ta vie ne pouvait pas rester parallèle à la mienne. Je ne suis pas eux. Tu n'es pas un des leurs. Ne pars pas.
Ashdan n'avait ressenti aucun danger, aucune aura démoniaque. Il était concentré sur sa lecture mais il gardait son esprit alerte au cas où. Il avait l'habitude d'agir ainsi, ça ne le fatiguait même pas. C'était dans sa nature. Pour rester en vie, il devait avoir l'esprit éveillé, avoir un oeil sur tout et faire attention à tout ce qui se trouvait autour de lui. Le type à la table à côté de la vitrine pouvait parfaitement être un démon qui faisait sa petite vie tranquille. La fille derrière le comptoir et qui rangeait les pâtisseries pouvait parfaitement être une goule ou une vampire. Le danger était partout. Mais là, il se sentait bien. Le livre qu'il avait pris au hasard n'était pas foncièrement intéressant mais ça lui changeait les idées, ça lui permettait d'élargir ses horizons. Il aimait bien lire, ça le reposait. La petite rouquine avait pris sa commande sans rechigner et était allé jusqu'au comptoir pour aller chercher tout ça. Elle ne prenait même pas la mouche devant son air désagréable et sa façon de lui parler. Elle allait être compliquée à faire fuir. Mais bon, elle était distrayante. Et elle apportait le café sans rechigner. C'était un bon point. Elle pouvait toujours être utile.

En parlant du loup, elle arriva toute guillerette avec les deux boissons, déposant son thé glacé devant lui. Il ne dit rien, il l'avait déjà remerciée plus tôt en lui demandant ce qu'il voulait alors il ne fallait pas non plus abuser. Quand elle parla du serveur et de ses origines asiatiques, il leva un bref regard vers le comptoir, visualisant le jeune homme de dos, qui semblait préparé un expresso sur la machine à café.

" Tous les chasseurs débutants sont-ils tous idiots ou c'est juste toi ? " lui retourna-t-il pour répondre à sa question complètement stupide. Son air était toujours sombre et désagréable mais c'était un peu vrai. Sa question était complètement idiote. Elle devrait peut-être réfléchir avant de sortir des inepties pareilles. Il posa le bouquin sur la table, le laissant ouvert à la page à laquelle il s'était arrêté et il tendit sa main pour attraper sa tasse, son regard se perdant à nouveau sur le comptoir, comme un réflexe. Ses yeux se baladaient toujours partout pour s'assurer que tout allait bien. Ce n'était que de petits coups d'oeil mais suffisant pour lui pour voir des yeux noirs, une aura étrange, un sourire de prédateur. Mais il ne vit rien de tout ça. Son regard se figea sur le profil du serveur qui servait un café à une jeune cliente, un léger sourire aux lèvres.

Sa main n'atteignit jamais sa tasse. Ses yeux s'écarquillèrent légèrement et tout son corps se mit à vibrer, résonnant en rythme avec les battements de son coeur qui venaient de s'accélérer. Il lui fallut quelques secondes pour savoir quoi faire, comment agir. Mais il ne prit pas tellement le temps de réfléchir. C'était une blague n'est-ce pas ? Il avait fallu qu'il tombe sur cette gamine, qu'elle l'entraîne ici et lui....

Il se leva et contourna la table, lançant un 'reste ici" à Jewel pour qu'elle ne se mêle pas de ses affaires. Ni une, ni deux, il s'avança jusqu'au comptoir, le regard dur mais les rétines brillantes légèrement. Ce n'était pas possible, n'est-ce pas ?

" Toi.... " murmura-t-il, serrant les poings.
(c) AMIANTE





❝I THINK I'M SICK❞
오랜만이야 못 본 사이 그댄 얼굴이 좋아 보여
예뻐졌다 넌 항상 내 눈엔 원래 고와 보여.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Ji Quan



✘ Messages : 165
✘ Age : 28
✘ Puissance : 547


Journal de bord
▌My Links:
▌My Huntings:
▌Combativité :
10/1000  (10/1000)
MessageSujet: Re: C'est marrant, j'me sens suivi Lun 27 Mai - 2:13

Que le monde est petit
Il y aura toujours un peu de toi en moi mais il est absolument hors de question que tu repartes avec un bout de moi en toi ...

La nuit avait été longue et mouvementée, comme tous les vendredis soirs et malgré la fatigue, Ji avait accepté de faire deux heures supplémentaires à la demande de son patron. Quand il avait commencé ce boulot, les gestes étaient vite devenus mécaniques et habituels, créant le vide total dans son esprit. C'était ce calme plat qui rythmait sa vie et parfois, même, c'était la seule chose qui le poussait à sortir de chez lui, quand il traversait une de ses crises d'angoisses profondes. Au milieu de ses collègues, dans l'odeur de café, il avait l'impression d'être comme tout le monde ... d'être humain. C'était juste une impression, évidemment, et il se rappelait à l'ordre très souvent, et ce peu, importait la douleur qui résultait quand il reprennait pieds avec sa vraie réalité. Il était dangereux, mortel, pour tout ceux qui venaient dans le coffee shop et il se devait de garder un contrôle exemplaire. Bizarrement, il y arrivait plus facilement ici que chez lui. Cet endroit était sa nouvelle cage et des barreaux, il en avait connu des bien pires. Il se satisfaisait très bien de son sort, s'accrochant à l'idée que chaque jour qu'il réussissait à passer, c'était une dette qu'il payait à Ash.

Après avoir servi une jeune femme pétillante à la chevelure carrément orange, son manager vint lui dire qu'il pourrait partir une fois le dernier client suivi. Il s'appliqua donc à faire l'expresso commandé, avec le plus de lenteur possible, une sourde angoisse à l'idée de rentrer de chez lui. C'était son quotidien et il savait parfaitement que quand il devrait retourner travailler, le soir-même, il aurait autant peur.

Il tendit son café à la nouvelle demoiselle et sentit un autre client s'approcher son comptoir. Il s'apprêtait à relever la tête pour informer le nouveau venu qu'un autre serveur allait s'occuper de lui quand tous ses sens se mirent en alerte. Un sifflement résonna dans ses oreilles et l'envie irrépressible de se mettre à courir explosa dans tout son corps. Il n'esquissa pas le moindre geste, cependant ... et la voix grave le frappa de plein fouet.

    "Toi ..."


Quand il releva la tête, ses yeux accrochèrent le torse du jeune homme en face de lui, au niveau de sa poitrine et même à travers le tissu noir et épais de la veste, les détails de l'insigne dansèrent sur ses iris, comme si la dernière fois qu'il l'avait vu remontait seulement à quelques heures. La terreur déversa ses torrents d'acide dans le creux de son ventre. Il laissa échapper un léger gémissement.

    "Non ..."


Ses yeux rencontrèrent ceux d'Ash, qu'il n'avait vu que de loin depuis deux ans, et l'onde de choc se répercuta dans tout son corps. Il sentit le contrôle lui échapper et la douleur qui accompagnait toujours les montées de pouvoirs lui scinda les temps. Il se détourna rapidement et s'enfouit dans l'arrière boutique, vers les vestiaires. Il avait fui Ash pour ne pas le blesser et maintenant, tout risquait de basculer. Comme s'il n'avait fait aucun effort durant ces deux dernières années. Comme si tout ce qu'il avait pu faire n'avait jamais pesé dans la balance. Il ne pouvait plus influencer sur sa nature ...

Les larmes ruisselant sur ses joues, il attrapa son sac à dos et sortit par l'arrière du café. Sans se retourner, il se mit à courir.
(c) AMIANTE




Unforgiven
How can I be lost, if I got nowhere to go ? Search for seas of gold ... how come it's got so cold ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Jewel O'Neill



✘ Messages : 52
✘ Age : 28
✘ Where are you ? : On the road
✘ Your Job : Ancienne étudiante
✘ Clan : Défenseurs du bien
✘ Puissance : 841

MessageSujet: Re: C'est marrant, j'me sens suivi Lun 27 Mai - 14:21



Ashdan, Jewel & Ji
Minneapolis ; pendant le coup de foudre → Jewel porta sa tasse à ses lèvres et goûta le thé à la menthe. C'était chaud et ... à la menthe. Comme elle les aimait ! Enfin, presque. Elle tendit la main au-dessus de la table et vola le sachet de sucre d'Ashdan. De toute façon, personne ne prenait de sucre avec des cappuccinos glacés, tout du moins, pas les gens normaux. Et son grizzly, malgré ses supers poignards et sa maîtrise exceptionnelle du latin, faisait partie des gens normaux. Elle, elle faisait partie des autres. Un jour, elle avait même trempé une crevette dans de la pâte à tartiner au chocolat. Parce qu'elle était comme ça, c'est tout. Elle était prête à parier que la plus grande folie qu'Ash avait faite ressemblait à un truc du genre... "Woo, aujourd'hui, je vais sortir du cadre et mettre un peu de blanc au lieu de noir! Woooo, je suis un rebelle!" Bon, après, être comme elle, parfois, c'était dangereux. Ben comme pour la crevette au chocolat, pas top. Mais par contre, elle avait adoré les frites dans le yaourt à la fraise. Alors ça avait aussi ses bons points !

Elle sourit à la remarque d'Ashdan et haussa une épaule.

    "Ca, c'est juste moi. Estime-toi chanceux, ils sont pas marrants, les autres."


Elle porta de nouveau la tasse à ses lèvres et poussa un petit gémissement de plaisir. Là, c'était parfait. Pas autant que ses cheveux, certes, mais ça, c'était difficile à égaler. Quoi que, la nouvelle d'Ash, totalement inédite pour elle, était pas très loin derrière. Dans les yeux écarquillés de l'exorciste, elle vit passer plus d'émotions qu'il n'en avait ressenti depuis qu'elle le suivait fidèlement. Sceptique, elle pivota sur sa chaise. Il regardait le serveur ? Oh lala, il mâtait ?! Il avait un coup de foudre ! Surexcitée (heureusement qu'elle n'avait pas pris de café, tiens !) elle reporta son regard sur Ash. Ce dernier s'était déjà levé et arrivant à sa hauteur, il lui balança un "reste ici" sec qui contrastait tellement avec son regard que Jewel crut mourir sous la frustration.

    "Quoi, t'es sérieux ?! Mais tu le connais ?!"


Il ne répondit pas, évidemment, mais ça, elle s'en était doutée. D'ailleurs, elle avait plus parlé parce que sous l'effet de l'excitation, elle en ressentait le besoin, que pour avoir une réponse. Boudeuse, elle décida de punir Ash et s'empara de son cappuccino glacé, en but deux longues gorgées avant de le reposer et de pivoter complètement sur sa chaise pour ne pas louper une miette du spectacle.

Alors où Ash était super nul pour draguer ou il faisait en fait partie de la mafia japonaise et qu'il avait recherché le pauvre serveur chinois pendant des années pour l'interroger sur un secret d'Etat parce que ce dernier se figea, l'air terrorisé et tourna rapidement les talons. Jewel se promit de lui donner des cours de drague, un de ces quatre. Après lui avoir appris à sourire. Et en plus de ça, elle lui apprendrait qu'un mafioso se devait d'être un peu plus discret, tout de même. Il faisait fuir sa proie, quoi ...

© charney



if there's a future we want it
There's a place and a time to die, but this ain't it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Ashdan



✘ Messages : 37
✘ Age : 32
✘ Where are you ? : Quelque part aux Etats-Unis
✘ Your Job : Exorciste
✘ Puissance : 602

MessageSujet: Re: C'est marrant, j'me sens suivi Lun 27 Mai - 15:36

C'est marrant, j'me sens suivi
Nos routes ne pouvaient pas continuer à s'éviter. Ta vie ne pouvait pas rester parallèle à la mienne. Je ne suis pas eux. Tu n'es pas un des leurs. Ne pars pas.
Jewel, il n'y pensait déjà plus. Elle pouvait se siffler tout son cappuccino glacé si elle le souhaitait, il s'en moquait. Rien n'avait d'importance en cet instant que lui, lui qu'il avait sauvé, lui qui lui avait également sauvé la vie, lui qui avait fui sans raison et après qui il courait depuis deux ans. Il était là, face à lui, à servir des cafés dans un café librairie chaleureux et accueillant, à faire des sourires un peu timides aux clients. A vivre une vraie vie, à passer à autre chose. Et c'était tout ce qu'Ashdan avait souhaité pour lui. Il était vivant, il était.... il avait l'air normal, loin de la créature qu'il avait découvert lors de son arrivée dans cet entrepôt en flammes. Mais là, ce n'était pas le petit sourire qu'il avait perçu un peu plus tôt, c'était de la terreur qu'il voyait dans ses yeux. Une réelle terreur. Et son gémissement n'avait rien eu de joyeux ou de gourmand. Non. Il crevait de peur. Il le voyait et il crevait de peur.

Ash sentit la panique monter en lui même si son visage restait dur. Il ne devait pas paniquer. Il ne pouvait pas paniquer. Parce que Ji était terrorisé. Il croisa son regard à peine une seconde et sans demander son reste, il le vit pivoter et s'enfuir rapidement dans l'arrière-boutique. La panique se fit plus forte et il sentit réellement son coeur devenir lourd et dérangeant. L'entendre battre sur fort dans ses tempes l'empêchait de réfléchir de manière cohérente. Mais une chose était sure : il ne pouvait pas le laisser partir, il ne pouvait pas abandonner. Pas maintenant. Pas alors qu'il était là. Alors sans même hésiter, sans même s'adresser à Jewel (elle n'était pas perdue, il savait qu'elle était là, si elle restait, il saurait la retrouver.) et il fit le tour du comptoir sous les injonctions offusquées de la petite serveuse présente et il se mit à courir derrière Ji, passant la porte arrière pour le suivre dans la ruelle.

" Bordel... " grogna-t-il alors que l'autre galopait plus vite que lui. " Ji ! " l'appela-t-il d'une voix forte et grave. Son prénom, il ne l'avait plus prononcé depuis ce jour où ils s'étaient rencontrés. C'était... troublant. " Ji !! Bordel mais arrêtes-toi ! " Il ne ralentit pas sa course, le suivant toujours dans les rues, contournant les quelques passants présents à une heure aussi indue. " J'te préviens que j'te botte le cul si j'te choppe ! " tenta-t-il pour le faire arrêter de courir. Il le suivrait jusque chez lui s'il le fallait, il s'en foutait. Il n'abandonnerait pas.
(c) AMIANTE





❝I THINK I'M SICK❞
오랜만이야 못 본 사이 그댄 얼굴이 좋아 보여
예뻐졌다 넌 항상 내 눈엔 원래 고와 보여.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Ji Quan



✘ Messages : 165
✘ Age : 28
✘ Puissance : 547


Journal de bord
▌My Links:
▌My Huntings:
▌Combativité :
10/1000  (10/1000)
MessageSujet: Re: C'est marrant, j'me sens suivi Lun 27 Mai - 16:00

Que le monde est petit
Il y aura toujours un peu de toi en moi mais il est absolument hors de question que tu repartes avec un bout de moi en toi ...

Presque aveuglé par les larmes qu'il n'arrivait plus à maîtriser, les yeux brûlants à cause des lentilles, Ji continua de courir comme un dératé. A chaque pas qu'il faisait, il sentait son contrôle glisser hors de sa portée et bientôt, il se retrouva à courir au milieu de la jungle. La seconde d'après, il était dans un des longs corridors qui menait aux salles de torture. Frappé de plein fouet par le réalisme de l'hallucination qu'il se faisait subir à lui-même, il trébucha, perdit l'équilibre et percuta un des murs de pierre de l'épaule. Il continua cependant de courir, fermant les yeux avec force et suppliant pour que l'hallucination disparaisse rapidement, réussissant peu à peu à redresser son corps. Derrière lui, la voix portante de Ash faisait vaciller les murs recouvert de sang qu'il continuait de voir et ils disparurent bientôt. Revigoré, il baissa la tête et accéléra encore plus.

Il n'en revenait pas. Quel imbécile. Il aurait senti Ash à des mètres et ce dernier s'était pointé jusque devant lui sans qu'il ne s'en rende compte. S'il arrivait quelque chose au jeune homme, ce serait sa faute, et seulement sa faute. La panique l'empêchait de réfléchir et aussi réaliste que la vision qu'il venait d'avoir, il avait l'impression de ressentir la douleur de ses os qui cassent les uns après les autres dans tout son corps.

Il ouvrit tellement violemment la porte de son immeuble qu'il entendit les fenêtres se briser derrière lui. En réponse, le flot de ses larmes redoubla et il chassa avec de grands gestes fébriles les chauves-souris qui virevoltaient autour de sa tête. Il n'arrêta que pour ouvrir sa porte et la refermer à clé derrière lui.

Le silence de son studio pesa lourdement sur ses épaules. Figé en plein milieu de la pièce principale, il fixa la peinture de sa porte. Il entendit Ash pénétrer dans le hall de l'immeuble.

    "NON !" hurla-t-il.


Les chauves-souris s'évaporèrent quand il tourna les talons. Sur le mur en face de sa fenêtre, un éclat argenté, rapide et vif, brilla un instant sur la peinture immaculée, comme à chaque fois que quelqu'un, en face de son immeuble, sur le parking, ouvrait la portière de sa voiture en plein soleil. Ji n'y pensa pas une seule fois, pourtant et se prit la tête entre les mains.

    "Arrêtez-ça, je vous en prie... arrêtez ..."


Les pas du jeune homme se rapprochaient de sa porte. Ji se jeta sous son lit et se roula en boule sur lui-même. Il fourra son poing dans la bouche pour étouffer le hurlement qu'il poussa. Il mordit si fort dans sa peau que bientôt le goût du sang fut partout sur sa langue.

(c) AMIANTE




Unforgiven
How can I be lost, if I got nowhere to go ? Search for seas of gold ... how come it's got so cold ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Jewel O'Neill



✘ Messages : 52
✘ Age : 28
✘ Where are you ? : On the road
✘ Your Job : Ancienne étudiante
✘ Clan : Défenseurs du bien
✘ Puissance : 841

MessageSujet: Re: C'est marrant, j'me sens suivi Lun 27 Mai - 16:02



Ashdan, Jewel & Ji
Minneapolis ; course poursuite → Jewel continuait de surveiller la porte de la boutique arrière par laquelle Ashdan s’était engouffré malgré les cris stupéfaits de la serveuse. Il n’avait certainement pas servi de formule de politesse cette fois-ci mais ce qui l’intriguait plus, c’était le pourquoi. Pourquoi il coursait l’autre serveur ? C’était pas une raison d’exorciste ou de chasse, sinon, elle l’aurait vu elle aussi. Elle avait été formée par Sam et Dean, n’oublions pas. Et puis il y avait eu le regard d’Ash, sa fébrilité. Elle restait tranquillement assise sur son petit siège confortable parce que quelque chose lui soufflait qu’il n’avait pas besoin d’elle sur ce coup-là. C’était peut-être un grand guerrier, elle le voyait aussi comme un joli p’tit bébé joufflu et de ce qu’elle avait vu, il expérimentait les joies des émotions. Quand il se casserait la gueule et qu’il chialerait, elle le ramasserait.

Forte de sa décision, elle tourna la tête vers la vitrine qui offrait une vue parfaite sur l’extérieur. Celui ou celle qui les nettoyait faisait un boulot d’enfer ! Ca devait être une « celle » d’ailleurs, parce qu’il ne restait vraiment aucune trace. Du coup, elle pu parfaitement voir le dos d’Ash s’en aller en courant. La surprise se fit se redresser sur ses pieds. C’était peut-être un grizzly mais c’était le sien, après tout, et s’il se cassait la gueule, littéralement comme métaphoriquement à dire vrai, elle voulait être là pour être sûre qu’il se relève.

Elle se précipita donc vers la porte du coffee shop avant de se figer. Tout de même, la pauvre petite serveuse restant avait vu un Ash de près et il était entré comme un méchant dans son arrière boutique. Elle devait être traumatisée. Jewel s’empressa donc d’ouvrir son portefeuille et laissa cinq dollars en pourboire sur la table. On n’éduque pas un grizzly si on n’est pas capable soi-même d’éducation !

Elle sortit en trombe de la boutique et se lança sur les traces d’Ashdan. Elle courrait si vite qu’elle avait l’impression de voler. En plus, elle courut sans se casser la gueule et c’était une grande première. Son entraînement de chasseur portait ses fruits ! Elle était si contente qu’elle aurait pu lever les bras et crier de joie en criant mais si elle faisait un truc du genre, elle briserait sûrement l’aérodynamique ou un truc du genre. Donc elle continua de courir.

    « AAAAAAAAAAAAAASH !!!! »


Mais personne ne répondit (quelle surprise !). Et en plus, elle l’avait perdu de vue. Elle courut quand même jusqu’au carrefour et s’arrêta pour scruter les environs. Et reprendre son souffle, mais surtout pour rechercher Ash. Quand même, elle avait une bonne endurance ! Elle aimait bien les hamburgers mais les haricots verts aussi, donc …

Peut-être qu’il existait un aliment bon pour la vue et qu’elle l’avait loupé parce qu’elle ne trouvait pas Ash. Il n’avait pas pu disparaître de la sorte avec son serveur ! Son instinct lui disait d’aller à gauche, elle allait donc à droite. Quand elle courrait, son cerveau était toujours mal oxygéné. Et elle avait bien raison parce qu’elle se retrouva devant un immeuble dont la porte d’entrée, encore battante, était complètement brisée. Ash et ses manières douces.

Jewel s’élança et grimpa, littéralement, les marches quatre à quatre. Elle n’avait jamais réussi à faire un tel truc et même si elle dut s’aider de la rampe une ou deux fois, elle se demanda sincèrement si ses jambes n’avaient pas pris un ou deux centimètres. Il faudrait à tout prix qu’elle se mesure quand elle serait sûre qu’Ash allait bien !!

© charney



if there's a future we want it
There's a place and a time to die, but this ain't it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Ashdan



✘ Messages : 37
✘ Age : 32
✘ Where are you ? : Quelque part aux Etats-Unis
✘ Your Job : Exorciste
✘ Puissance : 602

MessageSujet: Re: C'est marrant, j'me sens suivi Lun 27 Mai - 23:06

C'est marrant, j'me sens suivi
Nos routes ne pouvaient pas continuer à s'éviter. Ta vie ne pouvait pas rester parallèle à la mienne. Je ne suis pas eux. Tu n'es pas un des leurs. Ne pars pas.
Il aurait du se douter que sa menace ne fonctionnerait pas et le ferait s'arrêter. Il y avait cru mais ça n'avait pas été le cas. Pourtant, il continuait de courir derrière lui, ne voulant pas le perdre d'une semelle, il ne pouvait pas le perdre. Pas maintenant qu'il l'avait retrouvé. Alors il le coursait, se fichant bien de ce qu'on pouvait se dire, des passants rares qu'ils croisaient. Il tourna dans une ruelle et il n'eut guère besoin de se demander où il était passé après avoir entendu des bruits de verre cassé. Il entra dans un petit immeuble, sentant le verre craqué sous ses semelles et il grimpa les marches quatre à quatre pour atteindre l'étage où se trouvait Ji. Il eut juste le temps de voir la porte de l'appartement se refermer, l'empêchant de le rejoindre. S'arrêtant devant la porte, il tapa un coup avec le plat de sa main.

" Ji.... " l'appela-t-il, calmant sa respiration, se concentrant sur les bruits à l'intérieur. Il l'entendit parler sans comprendre ses paroles puis plus rien, un silence lourd, trop lourd pour Ashdan qui se sentit vraiment inquiet et effrayé. Il avait déjà eu peur, peur pour sa vie, peur d'un ennemi mais il avait toujours vaincu ses ennemis, toujours mener à bien ses missions. Mais là, il avait peur. Vraiment. Il hésitait, il ne savait pas comment s'y prendre, comment il allait réagir. Il ne pouvait pas défoncer la porte et se présenter comme ça, devant lui. Il avait vu sa panique, il avait perçu ses larmes et surtout, il avait vu à quel point il était terrorisé.

"Ji.... Tu t'souviens hein ? Tu sais qui j'suis.... "

Il avala sa salive, son front appuyé contre le bois de la porte, le coeur battant fort, mettant ça sur le compte de sa course folle dans les rues de Minneapolis.

" Tu t'souviens d'mon nom ?... Tu m'as sauvé, tu t'rappelles ? Ash.... "

Il ferma les yeux, soupirant doucement. Il devait se calmer, se reprendre. Il n'avait pas l'habitude de ce genre de situation mais il ne lâcherait pas. Il ne lâcherait rien.

" J'bougerai pas d'ici t'sais.... "

Sa voix était toujours grave mais n'était pas agacée ou en colère. Elle était plus posée, plus calme, moins agressive que d'ordinaire.

" J'peux déverrouiller ta porte.... j'peux entrer... mais j'veux qu'tu viennes m'ouvrir... Ji.... viens m'ouvrir.... "

Ne pas le brusquer, ne pas forcer. Il pourrait parfaitement forcer la serrure, déverrouiller cette porte et entrer. Mais c'était son appartement, son cocon, sans doute que cet endroit lui prodiguait une certaine sécurité. Il n'avait pas le droit de le forcer, de le mettre au pied du mur, de le terrorisé plus qu'il ne l'était déjà.

Se décollant de la porte, il s'appuya dos au mur et se laissa glisser pour atteindre le sol, s'y asseyant, restant à côté de la porte. Il était certain que Ji le savait présent, qu'il pouvait prendre son temps, qu'il ne bougerait pas d'ici jusqu'à ce qu'il soit prêt à lui ouvrir. Il ne pourrait pas rester enfermé dans cet appartement pendant huit jours. Il patienterait. Au moins quelques heures.
(c) AMIANTE





❝I THINK I'M SICK❞
오랜만이야 못 본 사이 그댄 얼굴이 좋아 보여
예뻐졌다 넌 항상 내 눈엔 원래 고와 보여.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Ji Quan



✘ Messages : 165
✘ Age : 28
✘ Puissance : 547


Journal de bord
▌My Links:
▌My Huntings:
▌Combativité :
10/1000  (10/1000)
MessageSujet: Re: C'est marrant, j'me sens suivi Mar 28 Mai - 0:18

Que le monde est petit
Il y aura toujours un peu de toi en moi mais il est absolument hors de question que tu repartes avec un bout de moi en toi ...

Ji arrêta de hurler, malgré lui, quand il entendit la voix de Ash résonner, dans le couloir devant sa porte d’appartement. Parfaitement immobile, il ressentit les intonations graves plus qu’il ne les entendit, dans tout son corps. Il retira son poing de sa bouche et faillit éclater de rire. S’il se souvenait de lui ? Et comment … Il vivait pour lui. Chaque jour. Il le suivait partout … et la seule chose qui l’empêchait de penser à tout ce qui lui était arrivé et de les revivre au quotidien, c’était de penser à lui. Il n’aimait pas l’idée qu’Ash se rappelle de qui il était et en même temps … Il en était fou de joie. Mêlée à sa peur, le cocktail était détonnant et déstabilisant et bientôt sa chambre fut remplie de silhouettes encapuchonnées de noir qui faisaient les cent pas devant son lit, semblant attendre qu’il sorte. Il se plaqua les mains sur les yeux. Pour une journée, c’était trop de rappels.

Les yeux couverts, il ne pouvait plus qu’écouter. A travers les bruits de pas, il entendait les battements de cœur d’Ash. Ils étaient forts, graves et rassurants, comme tout chez le jeune homme, de sa silhouette à sa voix. Son propre cœur se cala sur le rythme d’Ash peu à peu et quand le rythme cardiaque du jeune homme se calma, le sien suivit. Les bruits de pas s’estompèrent les uns après les autres. Ji rouvrit les yeux, la tête baissée vers la porte.

Ash était là. Assis, contre la porte de son appartement. Il l’avait coursé. Appelé. Supplié. Il voulait rentrer. Il était là, à quelques mètres, et il n’y avait que quelques centimètres de bois qui l’empêchait de le toucher et de le voir.

Il s’accrocha de toutes ses forces au bruit sourd et régulier du cœur d’Ashdan pour éviter que le sien ne s’emballe une nouvelle fois. Il sortit doucement de sous son lit et sans se redresser, il s’avança vers la porte à quatre pattes. Il ne prit pas la peine de vérifier autour de lui que les hommes d’Eglise étaient tous partis, son regard était collé à cette porte et à ce qu’il savait qu’il y avait de l’autre côté. Les battements du cœur d’Ash se firent plus forts et plus présents tandis qu’il s’approchait. Il s’assit, le dos contre la paroi de la porte et ferma les yeux.

    « Tu penses sérieusement que je pourrais t’avoir oublié … ? » demanda-t-il tout bas.


Il rouvrit doucement les yeux et les leva vers l’homme en face de lui. La capuche l’empêchait de distinguer un seul de ses traits et la longue tenue noir et sombre n’était agrémentée que d’un seul accessoire : l’insigne. Son hallucination sentait pareil que l’homme qui, jadis, avait ri de ses hurlements alors qu’il lui plantait nombre de seringues dans le corps. Ji visualisa l’endroit où se trouvaient les yeux de l’homme, dans l’ombre de la capuche et les fixa, sans bouger. La silhouette lui rendait ses regards, parfaitement immobile.

    « Il faut que tu partes. »


(c) AMIANTE




Unforgiven
How can I be lost, if I got nowhere to go ? Search for seas of gold ... how come it's got so cold ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Jewel O'Neill



✘ Messages : 52
✘ Age : 28
✘ Where are you ? : On the road
✘ Your Job : Ancienne étudiante
✘ Clan : Défenseurs du bien
✘ Puissance : 841

MessageSujet: Re: C'est marrant, j'me sens suivi Mar 28 Mai - 0:21



Ashdan, Jewel & Ji
Minneapolis ; les retrouvailles → Jewel arriva finalement au bon étage. Elle retrouva Ash assis contre la porte d’un appartement. Elle croisa son regard tout en reprenant son souffle. Mais ce n’était pas pour ça qu’elle ne dit rien et ne bougea pas. Elle n’était pas fatiguée. Certes, un peu, mais pas au point d’oublier comment parler. C’était le regard de Ash. Il était tout nouveau. C’était celui d’un bébé grizzly. Jewel resta donc silencieuse, ses yeux plongés, doucement, délicatement, dans ceux de son ami, pas parce qu’elle voulait savoir, juste parce qu’elle voulait être sûre qu’il sache qu’elle était là. Elle avait couru sans ses supers chaussures derrière lui. Elle était vraiment vraiment là pour lui.

Elle entendit une petite voix, légère et sombre en même temps, parvenir de l’autre côté de la porte. Elle aurait voulu avoir été prévenue que le serveur allait parler car elle ne voulait pas entendre ce qu’il avait à dire sans la permission d’Ash. Elle avait l’impression de violer son intérieur, son monde, sa forêt de grizzly et elle n’avait jamais joué ce rôle là. Elle aurait dû prendre sa tasse de thé. Au moins, elle aurait eu quelque chose pour se faire pardonner.

Elle dévisagea Ash et s’assit, doucement en face de lui. Elle résista à l’envie de poser sa main sur celle de son ami, peu attirée par l’idée d’être envoyée valdinguer dans les airs, et ce dans une cage d’escalier en plus. Elle prit une profonde inspiration et murmura à son tour.

    « Il ne faut surtout pas que tu t’en ailles …. »




© charney



if there's a future we want it
There's a place and a time to die, but this ain't it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Ashdan



✘ Messages : 37
✘ Age : 32
✘ Where are you ? : Quelque part aux Etats-Unis
✘ Your Job : Exorciste
✘ Puissance : 602

MessageSujet: Re: C'est marrant, j'me sens suivi Mar 28 Mai - 1:48

C'est marrant, j'me sens suivi
Nos routes ne pouvaient pas continuer à s'éviter. Ta vie ne pouvait pas rester parallèle à la mienne. Je ne suis pas eux. Tu n'es pas un des leurs. Ne pars pas.
Ashdan ferma les yeux en entendant sa voix de l'autre côté de la porte. Il s'était rapproché, ce qui était déjà un grand pas. Il semblait moins effrayé. Sa voix semblait plus posée. Et il ne put retenir un léger sourire en coin en l'entendant lui dire qu'il ne l'avait pas oublié. C'était une connerie de signe, ça, non ? Ji l'avait marqué comme jamais personne ne l'avait marqué dans sa vie et il se souvenait aussi de lui. C'était important. Il y avait peu de choses importantes dans sa vie mais Ji avait changé la donne. Ca n'avait pourtant pas duré bien longtemps. Au contraire. ça avait été bref, en le voyant sous les décombres, il n'avait pas réfléchi et l'avait tiré de là. Ses yeux clairs étaient pourtant ceux d'un démon mais il savait que ça n'était pas le cas. La créature n'avait pas tenté de le tuer et lui avait même sauvé la vie. C'était important. C'était fort.

Un nouveau soupir lui échappa. Il n'y avait qu'une foutue porte entre eux. Une simple porte en bois, un peu épaisse sans doute mais pas insurmontable. Pourtant, il ne songea pas à la défoncer. Il ne voulait pas lui faire peur. Il voulait le laisser venir à son rythme, montrer de la patience, montrer sa présence. Il lui avait fait peur mais là, il semblait moins terrorisé. Ce qui inquiéta Ashdan en revanche, ce fut l'arrivée de Jewel, essoufflée, un peu bruyante, capable de casser le calme de ce couloir et de provoquer une nouvelle terreur chez Ji. Tout ce qu'il ne voulait pas. Quand elle s'avança vers lui, il eut l'impression qu'elle pénétrait son monde sans vergogne, sans gêne. Elle n'avait pas sa place dans cet instant. Il avait attendu deux ans pour pouvoir le retrouver. Il était hors de question qu'elle saccage tout.

Pourtant, elle ne dit rien et se contenta de s'asseoir face à lui. Il allait lui lancer un regard noir quand il entendit la voix de Ji de l'autre côté de la porte. Il serra le poing et tenta de se détendre alors que la voix de Jewel s'éleva dans un murmure. A nouveau, il se sentit agressé. Il savait que ça partait d'un bon sentiment mais il ne voulait pas qu'elle s'en mêle.

" J'compte pas m'en aller. " claqua-t-il de sa voix grave et pas aimable, répondant autant à Jewel à laquelle il lança un regard noir, qu'à Ji. " J'vais pas partir Ji. " ajouta-t-il en tournant la tête vers la porte. Soucieux, sa main se posa sur son insigne sous sa veste et il tiqua. Ecartant le pan de sa veste, Jewel eut l'insigne en argent brillant dans son champ de vision et Ashdan le décrocha doucement, le rangeant dans la poche intérieure de sa veste. Pour que Ji ne le voit pas. Pour qu'il n'ait pas peur. Ash restait un exorciste mais il était hors de question de traumatiser davantage celui qu'il attendait depuis deux ans.

" J'bougerai pas... Si tu veux que j'dégage, ouvre cette foutue porte et regarde-moi dans les yeux en me disant de foutre le camp..."

Il était hors de question qu'il parte. Il ne pouvait pas. Son coeur frappait plus fort parce qu'il ressentait de l'appréhension, de la crainte. Il voulait le voir.
(c) AMIANTE





❝I THINK I'M SICK❞
오랜만이야 못 본 사이 그댄 얼굴이 좋아 보여
예뻐졌다 넌 항상 내 눈엔 원래 고와 보여.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Ji Quan



✘ Messages : 165
✘ Age : 28
✘ Puissance : 547


Journal de bord
▌My Links:
▌My Huntings:
▌Combativité :
10/1000  (10/1000)
MessageSujet: Re: C'est marrant, j'me sens suivi Mar 28 Mai - 10:48

Que le monde est petit
Il y aura toujours un peu de toi en moi mais il est absolument hors de question que tu repartes avec un bout de moi en toi ...

De là où il se tenait, et ce malgré la porte, Ji sentait parfaitement bien l’odeur d’Ash. Il la connaissait par cœur. Il avait, après tout, passé deux ans à la suivre à la trace pour s’assurer que le jeune exorciste allait bien. Il n’arrivait pas à croire qu’il avait pu se laisser surprendre, trop enfoncé dans le mécanisme de son boulot et dans sa fatigue. Il avait eu tellement raison de s’en aller, cette nuit là, de s’enfoncer dans la nuit et de ne jamais revenir dans la vie d’Ash. Il n’était capable de rien, même pas de maîtriser ses pouvoirs et encore moins de savoir s’en servir pour faire quelque chose de bien. Il n’était plus humain et s’il avait accepté de faire semblant, au moins en surface, jamais il n’irait plus loin. Hors de question. Surtout pas avec Ash.

Il remonta doucement ses jambes contre son torse et passa ses bras autour de ses genoux, son menton posé dessus. Il se sentait misérable.

La silhouette qui le surplombait toujours se pencha doucement vers lui. Ji ne la quitta pas des yeux, un long frisson lui hérissant les poils sur les bras. De sous la capuche sombre ne tarda pas bientôt à s’élever un rire, d’abord bas puis de plus en plus tonitruant. L’homme se pencha un peu plus et malgré la proximité de leurs deux visages, Ji ne distinguait toujours aucun des traits de son ancien tortionnaire. Il se croyait revenu dans l’ombre de sa cave à détester un visage qu’il n’avait jamais vu … Forcées par le mouvement de leur propriétaire, des poches de ce dernier, cascadèrent par dizaines des seringues, certaines vides, d’autres pleines. La moquette ne suffisait pas à amortir le bruit de leurs chutes et Ji sentit bientôt les larmes couler de nouveau sur ses joues. Il ne bougea pas d’un millimètre.

    « J’peux pas t’ouvrir. Je peux pas faire ça. Tu comprends pas. »


Plusieurs seringues roulèrent près de lui et pour éviter tout contact, il pressa un peu plus son dos contre la porte. Il essayait de toutes ses forces de se concentrer sur le rythme cardiaque d’Ash qui était si proche qu’il pouvait presque le ressentir dans son propre corps, mais les seringues continuèrent de pleuvoir autour de lui. Et le rire de l’homme d’Eglise ne s’estompait pas, devenant à chaque instant, encore plus malsain que la seconde d’avant. Si Ash lui obéissait et s’il partait maintenant, Ji était persuadé que le peu de contrôle qu’il gardait encore sur cette hallucination persistante s’évanouirait et il ne voulait pas se retrouver écrasé par des sensations et des images qu’il ne faisait en réalité qu’imaginer. Au début, ça lui était arrivé souvent, se laisser submerger jusqu’à revivre certains de ses jours dans ce bâtiment désaffecté comme s’il y était réellement de retour … Mais il ne voulait pas non plus qu’Ash reste. Ce serait prendre le risque de l’inclure dans son délire. Ou pire …

    « T’étais pas censé me retrouver. Tu devais m’oublier. »


Les seringues arrêtèrent de tomber brusquement et quand Ji rouvrit les yeux après les avoir cligné pour chasser les larmes qui ne cessaient de couler sur ses joues, la silhouette était désormais assise devant lui, en tailleur, leurs pieds se touchant presque. L’homme leva sa main et la posa sur le genoux de Ji. Mortifié, il renifla et se passa les mains sur le visage pour essuyer ses larmes.

    « C’est pour ça que je suis parti. »


(c) AMIANTE




Unforgiven
How can I be lost, if I got nowhere to go ? Search for seas of gold ... how come it's got so cold ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Jewel O'Neill



✘ Messages : 52
✘ Age : 28
✘ Where are you ? : On the road
✘ Your Job : Ancienne étudiante
✘ Clan : Défenseurs du bien
✘ Puissance : 841

MessageSujet: Re: C'est marrant, j'me sens suivi Mar 28 Mai - 10:49



Ashdan, Jewel & Ji
Minneapolis ; les retrouvailles → Jewel ne répondit rien à l’agression d’Ashdan parce qu’elle savait parfaitement qu’il avait raison, et elle n’était pas de mauvaise foi, elle n’allait pas lui faire la guerre. En plus, il semblait vraisemblablement en pleine crise émotionnelle et la dernière fois qu’elle avait fait un truc de ce genre, elle avait fini par gifler sa meilleure. C’était jamais agréable une gifle, mais elle était prête à parier que la sienne, comparée à celle qu’Ash pouvait lui envoyer, aurait un arrière-goût de fraises à la chantilly. Elle avait dit ce qu’elle tenait absolument à dire alors elle ne rajouta rien. Elle était pas fière d’avoir été présente, mais au moins, elle avait sorti ce qui lui tenait à cœur. Mieux valait maintenant que plus tard, une fois qu’Ash aurait laissé tomber. Des murs, il y en avait partout de toute façon, elle pouvait pas passer sa vie à les craindre ! Elle s’en prendrait un, un jour, c’était écrit, mais ça viendrait de son ami, alors elle pardonnerait. Elle était super forte pour pardonner, à défaut d’être bonne pour s’enfoncer avec grâce dans un mur. On ne peut pas tout avoir, hein.

Elle baissa donc respectueusement la tête et se lança dans une admiration détail par détail de ses chaussures usées jusqu’à la moelle. Enfin, la semelle. Elle regrettait d’avoir laissé son MP3 dans la voiture, elle aurait été vachement plus à l’aise avec de écouteurs sur les oreilles. Mais ce qui aurait bien, surtout, c’était que Ash aussi aurait été plus à l’aise. Elle ne voulait pas être l’oreille indiscrète mais elle ne voulait pas partir non plus. Quand elle avait fait sa crise émotionnelle, après avoir été giflée en retour par son amie, évidemment, elle avait vachement apprécié le soutien de cette dernière. Elle savait toujours de quels chocolats Jewel avait envie. Pour Ash, elle ramènerait son livre préféré et un litre et demi de capuccino glacé.

Elle entendit malgré elle (parce que des converses, c’est beau à regarder mais malheureusement, c’pas très bavard) les réponses du jeune homme derrière la porte et les larmes qu’elle percevait dans sa voix lui fendaient le cœur. Elle repensa au visage fatigué mais souriant qu’elle avait vu en prenant commande et regretta subitement de ne pas avoir souri d’avantage. Si elle l’avait fait, ses zygomatiques en auraient peut-être souffert au point de se fracturer (on plâtre les fractures de zygomatiques ?!) mais peut-être qu’il aurait moins pleuré. Même si elle en doutait. La seule chose qui pouvait fonctionner, maintenant, mieux qu’un paquet de mouchoirs parfumés à la menthe, un paquet de chocolat fourrés au caramel au beurre salé, un bon livre et un litre et demi de cappuccino glacé, c’était Ash. Alors elle laissa la magie s’opérer.


© charney



if there's a future we want it
There's a place and a time to die, but this ain't it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Ashdan



✘ Messages : 37
✘ Age : 32
✘ Where are you ? : Quelque part aux Etats-Unis
✘ Your Job : Exorciste
✘ Puissance : 602

MessageSujet: Re: C'est marrant, j'me sens suivi Mar 28 Mai - 22:59

C'est marrant, j'me sens suivi
Nos routes ne pouvaient pas continuer à s'éviter. Ta vie ne pouvait pas rester parallèle à la mienne. Je ne suis pas eux. Tu n'es pas un des leurs. Ne pars pas.
Ashdan fronça des sourcils. Il ne bougea pas d'un iota, Jewel ne bougeait pas non plus face à lui. Elle avait baissé la tête et fixait ses chaussures. ça signifiait très certainement qu'elle n'allait pas la ramener à nouveau. Il n'avait rien contre elle, vraiment, mise à part qu'elle s'était mis en tête de le suivre partout, de devenir son boulet personnel et de la ramener quand on lui demandait rien mais là, en cet instant plus qu'en n'importe quel autre, c'était un moment qu'il ne voulait partager avec personne d'autre. Il ne s'ouvrait jamais aux gens. Il n'avait pas envie qu'elle le voit sans son masque dur, elle ne voulait pas qu'elle se serve de ses faiblesses contre lui après. Mais voilà. Ji était là, derrière cette foutue porte en bois qu'il rêvait de défoncer pour lui faire face. Il lui parlait d'une voix pleine de larmes, il entendait ses pleurs et ses peurs et ça lui serra le coeur. Il écouta attentivement ses paroles, comprenant que ce n'était pas vraiment de lui que Ji avait peur. Il ne pouvait pas lui ouvrir. Ne pas pouvoir ne signifiait pas ne pas vouloir. Il en avait peut-être envie. Ou pas. Peut-être qu'Ash s'était monté la tête tout seul pendant ces deux dernières années. Peut-être qu'il avait été en proie à des hallucinations quand il avait l'impression de le voir au coin d'une rue. Peut-être qu'il s'était imaginé ce regard qu'ils s'étaient échangé dans ce foutu entrepôt, peut-être qu'il avait rêvé sa voix tandis qu'il le sortait de la bâtisse en flammes pour lui sauver la vie. Peut-être qu'il avait rêvé sa douceur, ce baiser sur son front. Il était dans les vapes à ce moment-là, à moitié inconscient, les oreilles sifflants. Il avait sans doute déliré.

Non .... Ce n'était pas possible. Si ça avait été le cas, Ji l'aurait envoyé bouler avec méchanceté, avec dédain. Il ne serait pas en larmes de l'autre côté de cette porte, il ne serait pas en train de trembler, en train de se rapprocher un peu plus contre la planche de bois qui les séparer comme s'il fuyait quelque chose, comme s'il y avait un trou énorme dans son appartement, le poussant à se replier contre le mur.

Quelque chose clochait. Et ça ne plaisait pas du tout à Ashdan.

" T'oublier ? " fit-il avec un sourire moqueur dans la voix. " Fallait être moins mignon. " rétorqua-t-il de cette même voix froide et un peu moqueuse alors qu'il s'était redressé légèrement, écartant son dos de la porte, les oreilles dressées, attentif. Il n'allait pas abandonner. Pas si près du but. Pas alors qu'ils s'étaient enfin retrouvés - et sans doute grâce à la petite rouquine en face de lui qui ne pipait mot mais ça, il n'irait jamais l'admettre.

" Ji, pourquoi tu ne peux pas ? Dis-moi c'qu'il s'passe. "

Se faisant, il se remit doucement debout, posant une main à plat sur le bois de la porte, y appuyant son front, dos à Jewel, les yeux clos.

" Tu m'sens hein.... j'suis là.... et j'vais t'sauver.... laisse-moi t'sauver comme la dernière fois.... " murmura-t-il. Sa voix n'était plus du tout moqueuse ou dure. Elle était presque suppliante.
(c) AMIANTE





❝I THINK I'M SICK❞
오랜만이야 못 본 사이 그댄 얼굴이 좋아 보여
예뻐졌다 넌 항상 내 눈엔 원래 고와 보여.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Ji Quan



✘ Messages : 165
✘ Age : 28
✘ Puissance : 547


Journal de bord
▌My Links:
▌My Huntings:
▌Combativité :
10/1000  (10/1000)
MessageSujet: Re: C'est marrant, j'me sens suivi Mar 28 Mai - 23:35

Que le monde est petit
Il y aura toujours un peu de toi en moi mais il est absolument hors de question que tu repartes avec un bout de moi en toi ...


Si Ash n’avait pas esquissé le moindre mouvement, s’il n’avait rien dit et rien compris, peut-être que Ji aurait réussi à faire face. Mais le jeune homme bougea, derrière la porte, et sa voix se fit suppliante, inquiète. C’était fou de n’avoir échangé avec lui que quelques mots et de connaître ses intonations sur le bout des doigts. Quand il terminait une journée sans le moindre incident, il pensait à Ash comme à une bénédiction, une chance de s’offrir un peu de repos et de paradis avant de définitivement finir par brûler dans les flammes de l’enfer. Dans les journées qui finissaient mal, il y pensait plus qu’à comme sa punition ultime. Quand la seule issue qu’il voyait était la mort, Ash était là, imposant et partout dans son esprit et il ne pouvait rien faire d’autre que de continuer à essayer. Il était lié à cet homme sans n’avoir passé avec lui plus d’une heure. Il était lié à un humain alors qu’il en était le contraire le plus abject …

Au dernier mot que prononça le jeune homme derrière le battant de bois, la silhouette redressa la tête et sur le visage répugnant que Ji ne pouvait s’empêcher de lui imaginer, il visualisa un regard intéressé. Il écarta vivement sa jambe de la main de l’homme encapuchonnée et le repoussa violemment du plat de ses mains.

    « Non ! » cria-t-il avec force.


Il attrapa une poignée de seringues, seringues qu’il savait entièrement sortie de son esprit et les balança sur l’homme d’Eglise en face de lui, dont la capuche était tournée vers lui, presque avec surprise. Ji se releva souplement et se retourna immédiatement vers la porte.

    « Va-t’en, Ash ! Va-t’en ! T’es en danger ici ! Casse-toi ! Je veux pas te voir ! »


Il hurlait comme un forcené mais il s’en foutait. Il s’était laissé aller à la pensée, fugace mais ô combien plaisante, qu’il pouvait ouvrir la porte de son appartement, juste pour quelques instants. Quelques jours. Quelques paroles. Mais c’était ridicule, parce qu’il ne cessait pas d’être ce qu’il était juste pour quelques jours, ou quelques mots échangés. Il resterait à jamais 9GS-73B1 et la faille avait été exploitée. Comme au bon vieux temps. L’homme d’Eglise n’était plus là mais il savait toujours où appuyer pour lui faire mal.

Terrifiée à l’idée d’avoir donné l’idée à son illusion de s’en prendre à Ash, et bien trop fébrile pour se raisonner lui-même de l’absurdité de sa peur, il se redressa de toute sa hauteur, bien décidé à faire barrage entre Ash et la menace toute de noir vêtue qui se dressait devant lui.
(c) AMIANTE




Unforgiven
How can I be lost, if I got nowhere to go ? Search for seas of gold ... how come it's got so cold ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Ashdan



✘ Messages : 37
✘ Age : 32
✘ Where are you ? : Quelque part aux Etats-Unis
✘ Your Job : Exorciste
✘ Puissance : 602

MessageSujet: Re: C'est marrant, j'me sens suivi Mer 29 Mai - 11:55

C'est marrant, j'me sens suivi
Nos routes ne pouvaient pas continuer à s'éviter. Ta vie ne pouvait pas rester parallèle à la mienne. Je ne suis pas eux. Tu n'es pas un des leurs. Ne pars pas.
A ce hurlement, Ashdan recula légèrement de la porte, surpris, le coeur serré et surtout figé. Ses sourcils étaient froncés, son visage était dur et il était très, très concentré sur ce qui se passait à l'intérieur, si bien qu'il en oubliait Jewel derrière lui. Mais la jeune fille n'était pas une menace, il le savait et si quelque chose d'étrange arrivait tandis qu'il était en train de s'occuper de Ji, il savait que la petite rouquine le lui dirait tout de suite. Ou le lui hurlerait. Mais il le savait. Elle surveillait ses arrières. Aussi pouvait-il se concentrer pleinement sur ce qui était en train de se passer et ce qui commençait à faire son chemin dans son esprit ne lui plaisait pas beaucoup. Il ne savait que penser. Ji avait l'air terrorisé, il avait l'air de se battre contre quelque chose mais il n'entendait que sa voix, que ses pas, que ses pleurs. Il n'y avait que sa respiration dans cet appartement. Il ne savait pas pour les hallucinations. Il aurait aimé savoir, aurait aimé comprendre. Mais les faits étaient là : Ji tentait de le protéger de quelque chose ou de lui. Ji pensait être un danger pour lui. Parce qu'il était une créature, il était quelqu'un qu'on avait torturé et transformé. Pourtant, il avait réussi à vivre et à se débrouiller pendant deux ans. Il n'était pas un danger. Il était humain, il avait un travail, il avait un chez-lui où rentrer, il avait une vie. Une vie bien réelle.

C'en fut trop pour Ashdan. Il ne pouvait pas le laisser se perdre dans son délire persistant. Quitte à lui mettre une bonne gifle pour lui remettre les idées en place.

Ni une ni deux, il se recula et avec force, il vint donner un premier coup d'épaule dans la porte qui trembla sous son poids et sa force. ça suffirait peut-être à Ji pour dégager de derrière et, après une deuxième lancée, la porte céda sous son poids, faisant basculer Ashdan légèrement alors qu'enfin la porte était ouverte. Il n'y avait rien ni personne dans cet appartement, juste Ji. Un Ji terrorisé et en larmes.

" J'partirai pas tu m'entends ! " cracha-t-il face à lui, le souffle un peu court mais le regard toujours aussi dur. Les pans de sa veste étaient écartés et aucun insigne ne pouvait venir perturber la vision de Ji. Il l'avait rangée pour qu'il ne l'effraie plus. Et là, il pourrait lui taper dessus, ça ne changerait rien, il ne bougerait pas.
(c) AMIANTE





❝I THINK I'M SICK❞
오랜만이야 못 본 사이 그댄 얼굴이 좋아 보여
예뻐졌다 넌 항상 내 눈엔 원래 고와 보여.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Ji Quan



✘ Messages : 165
✘ Age : 28
✘ Puissance : 547


Journal de bord
▌My Links:
▌My Huntings:
▌Combativité :
10/1000  (10/1000)
MessageSujet: Re: C'est marrant, j'me sens suivi Mer 29 Mai - 12:07

Que le monde est petit
Il y aura toujours un peu de toi en moi mais il est absolument hors de question que tu repartes avec un bout de moi en toi ...

Ji entendit la première secousse contre sa porte et de surprise, il recula de quelques pas. Son dos cogna contre le torse de la silhouette encapuchonnée et glacé jusqu’au sang, il n’esquissa plus le moindre geste. Il entendit, comme au ralentit, Ash reprendre son élan et se précipiter vers la porte. Celle-ci lâcha dans un craquement sinistre, si bien que l’espace d’un instant, Ji crut réellement que c’était un de ses os qui venaient de se briser. Mais l’homme était toujours dans son dos, immobile. Il faisait souvent ça. Il se mettait dans un endroit où il ne pouvait plus le voir, juste le ressentir, et il attendait. Il attendait parfois des heures et quand les nerfs à vifs de Ji se calmaient, quand sa vigilance s’endormait … il attaquait.

Ash s’avança vers lui d’un pas déterminé avant de lui hurler à la figure. Pour tout réponse, Ji sentit un courant d’air froid dans son dos … Il n’y avait plus personne qui le touchait. Ses yeux s’écarquillèrent doucement alors qu’il les relevait vers ceux de Ash. Et la seconde d’après, il était dans ses bras.

Ses mains coururent agripper le col du jeune exorciste sur sa nuque avec violence et son corps tout entier cogna contre celui d’Ash sans jamais s’en décoller. L’impact lui coupa le souffle et la bouche entrouverte sur un gémissement qui ne voulait pas sortir, il crispa un peu plus les mains, serrant le tissu dans ses poings avec force. Il attendit le frisson inévitable qui viendrait quand il sentirait l’insigne sous la veste du jeune homme mais rien ne vint. Il ne voulait cependant pas s’écarter pour vérifier, l’estomac tout retourné à l’idée de revoir cette plaque d’argent en vrai, et ses doigts se convulsèrent une nouvelle fois sur les vêtements d’Ash. Plus qu’il ne l’enlaçait, en réalité, il s’y agrippait avec force. Sur la pointe des pieds, il ne cessait de chercher à s’attaquer au rempart qu’était le corps de l’exorciste et la violence de son besoin lui arracha de nouvelles larmes.

    « Non, non, non, non, non … » gémit-il en boucle et dans le vide, suppliant mais en même temps … tellement soulagé.


(c) AMIANTE




Unforgiven
How can I be lost, if I got nowhere to go ? Search for seas of gold ... how come it's got so cold ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Welcome to Hell
Jewel O'Neill



✘ Messages : 52
✘ Age : 28
✘ Where are you ? : On the road
✘ Your Job : Ancienne étudiante
✘ Clan : Défenseurs du bien
✘ Puissance : 841

MessageSujet: Re: C'est marrant, j'me sens suivi Mer 29 Mai - 12:09



Ashdan, Jewel & Ji
Minneapolis ; les retrouvailles → Jewel se releva doucement en voyant Ash en faire de même. Son cœur s’était accéléré et elle avait beau essayé de toutes ses forces de le calmer, elle n’arrivait pas à se détendre et faire comme si elle était au cinéma et pas en pleine action, au beau milieu d’un mélodrame qui lui brisait le cœur sans même qu’elle ne sache pourquoi son cœur se brisait. Elle aimait bien les choses complexes parce qu’elles avaient toujours des tas de significations et découvrir celle que les autres leur donnaient était toujours super intéressant, mais elle n’aimait pas, comme personne sûrement, se retrouver au milieu d’u labyrinthe, bloquée dans un cul de sac. Elle avait jamais aimé les impasses, de toute façon, même en voiture. Une impasse, c’était un truc pas fini. Ca sert à rien une impasse. C’est cassé. Dysfonctionnel. Casse-couille.

Elle frissonna en entendant le hurlement de l’autre côté de la porte et se dit malgré elle qu’elle donnerait quand même jusqu’à ses chaussures usées jusqu’à la semelle qu’elle adorait pour se retrouver plutôt dans une impasse que devant cet appartement. Elle voulait pas entrer là-dedans et en même temps, elle n’attendait que ça. Elle avait l’impression d’attendre qu’on ouvre la porte sur la scène de crime du siècle et que son rôle était de trouver l’assassin sans rien connaître de la victime. Elle avait toujours été une vraie buse dans les séries policières. C’est pas drôle de chercher un sérial killer, mieux vaut combattre un dragon. C’est moins flippant. Un serial killer, c’est réel, c’est du sang, des gens. Un dragon, c’est juste ailé. Un peu chaud. Mais loin.

Ash se précipita vers la porte. Une fois. Deux fois. Qu and le battant de bois s’arracha et tomba lourdement sur le sol, Jewel jeta un regard autour d’elle. Elle affichait son air le plus méchant, comme ça si un voisin ouvrait la porte pour râler, elle lui jetterait un super regard noir et il aurait trop peur, et il retournerait se cacher devant sa télévision. Y avait aucun doute là-dessus, question regard noir, elle avait appris du meilleur. Mais personne ne vint demander des explications et un brin déçue, elle rangea ses gros yeux pour dégainer le regard le plus concerné et tendre qu’elle avait. Elle s’avança, doucement, sur la pointe des pieds, vers le seuil de l’appartement. Ou plutôt du studio. A l’intérieur … ?

Elle détourna le regard et monta la garde, bêtement, offrant son regard tendre et concerné au sol près de ses chaussures. Elle ne voulait pas regarder. Elle avait toujours été une buse en série policière et là-dedans, ça sentait la mort à plein nez.




© charney



if there's a future we want it
There's a place and a time to die, but this ain't it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Welcome to Hell
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: C'est marrant, j'me sens suivi

Revenir en haut Aller en bas

C'est marrant, j'me sens suivi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lucifer Rising :: 
Centre-ville
-