AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Close your eyes [PV Castiel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Welcome to Hell
Invité
Invité


MessageSujet: Close your eyes [PV Castiel] Dim 3 Juil - 21:18




« Dakota & Castiel »
Je t'apprendrais à rêver

Il était bientôt 18h, l'heure à laquelle le soleil commençait à décliner pour laisser place à la lune, veilleuse de la nuit. Malgré l'agitation de la journée, les affaires avaient été plus tôt calmes. Le décor se plantait dans Lakeview Avenue, l'un de pire quartier de la ville pour tout petit bourgeois osant s'aventurer là. Pour les Criminels c'étaient l'endroit rêver pour établir leur petit business, ils étaient comme des parasites que la police locale n'arrivait pas à éradiquer. Cela faisait le malheur des uns et le bonheur des autres. Pour Dakota la situation était à son avantage puis qu'elle était en quelque sorte la trafiquante d'armes du quartier malgré une faible concurrence qui n'avait pas tendance à durer. Installer dans une maison passé d'âge avec un pseudo style victorien, voilà maintenant trois ans que l'humaine s'était installer là pour faire son petit trafique. Voyant aussi bien passer simple criminel et chasseur de créatures monstrueuse. Elle commençait les deux points, le visage cruel d'une humanité incapable de s'unir et la face cachée de la réalité qui était l'existence même de créatures que l'on avait toujours cru sortir de l'imagination de quelques fous en mal d'attention.

Pourtant elle avait eu l'occasion de faire connaissance avec ses sales créatures, du moins de loin puisque son père avait été transformé par un vampire. Ce souvenir restait en place dans sa mémoire comme le jour où elle s'était libérée de la joug paternel et par la même occasion avait mené sa première expérience contre des êtres dotés d'une autre nature. Mais depuis rien n'avait changé en elle. Dakota avait su resté la même et unique personne, portant avec elle son aura énigmatique. Dans sa maison de Lakeview elle ressemblait à une ex marine retranchée dans sa propriété, guettant l'arrivée d'un ennemi surgit du passé. Dans chaque coin de la maison il y avait d'une arme dissimulée prête à être utilisée, sans compter toutes celles qui étaient entreposées au sous sol, un véritable petit arsenal. Pour protéger tous ça il y avait Aaron, le malinois de deux ans qui était devenu son compagnon canin dans sa vie quotidienne et qui savait la faire sourire.

Ce jour là, Dakota était entrain de nettoyer un Sig Sawer neuf millimètre dans la salle à manger. Sur la table elle avait étalé bon nombre de pièces d'armes à feu. Il y avait quelques couteaux qui trainaient de ci de là comme pour ajouter un peu plus de relief dans ce décors semblable à un Tarantino. La jeune femme manipulait les pièces avec une infini précaution, mais il était facilement décelable qu'elle avait l'habitude de ce genre de chose. Juste devant elle se trouvaient dix cartouches alignées comme attendant de se faire fusiller pour insubordination. De temps à autre l'humaine jetait un coup d’œil à Aaron qui dormait sur son tapis, levant lui aussi les yeux sur sa maitresse. Ces regards complices amusaient Dakota qui affichait toujours un sourire en coin, le seul sourire qu'il était possible d'espérer voir, car elle n'était pas du genre à en adresser comme ça, parce qu'elle avait passé une bonne journée ou bien parce qu'elle était de bonne humeur. En général un sourire chez elle équivoquait à une idée qu'elle venait d'avoir ou bien un amusement ironique. Mais bien souvent c'était un faux signe de confiance de sa part. Alors imaginez la rire de bon cœur. C'était bel et bien impossible venant de sa part.
Derrière les fenêtres, rendues opaque avec le temps, les rayons du soleil continuaient de décliner lentement. Bientôt il aurait entièrement laissé place à la lune qui serait alors la reine du ciel, observatrice du monde nocturne. Et quelle vie nocturne ! Lorsque les diurnes dormaient c'était tout autre chose, presque un autre univers. Dakota l'entendait parfois au loin lorsqu'elle restait tard à travailler sur des munitions pour chasseurs. Un cliquetis métallique se fit entendre, il était léger et pour nos deux protagonistes il était tout à fait habituel. En plus de l'odeur de poudre noir, tout ici sentait le vieux, les meubles étaient vieux, la maison en elle même était passée d'âge et pourtant elle tenait toujours debout. Il y avait toujours certaines choses qui échappaient à la compréhension humaine.

Dakota se leva pour aller à la cuisine chercher un tourne vice cruciforme. Lorsqu'elle se rassit à table elle planta la pointe du tourne vice dans le bois qui semblait en avoir connu d'autres. L'humaine remonta l'arme d'une façon méthodique, alliant gestes rapides et mouvements mesurés. Une fois fini elle adressa un regard à Aaron qui poussa un soupire. Il avait besoin d'action, la journée avait été longue. Il était pourtant sorti dans le jardin pour jouer avec un vieux ballon de foot, autrement il n'avait pas eu sa dose de sport. Habituellement Dakota allait avec lui en ville. Dans ses moment là il filait vers la voiture, le premier assit à l'avant, la tête sortant par la fenêtre baissée.
Il y eu soudain un bruit, Aaron leva la tête presque au même instant. Se levant d'une façon assez nonchalante, il posa ses deux pattes avant sur une chaise, la tête tournée en direction de la cuisine. Un grognement sourd émanait du fond de sa gorge. A sa façon de se comporter, il ne s'agissait pas de Ruby. Une nouvelle tête donc. Dakota chargea l'arme qu'elle venait de remonter et la posa devant elle, reprenant son tourne vice en main et l'essuyant avec un chiffon un peu fatigué et taché de graisse noir qu'elle utilisait pour les armes. Elle replanta le tourne vice et pris l'arme dans une main, le chiffon toujours dans l'autre et se mis à essuyer le canon du pistolet.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Welcome to Hell
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Close your eyes [PV Castiel] Ven 15 Juil - 14:22

Il y a des rencontres que l'on oublie pas. Certaines relations sont a entretenir avec le temps , ceux même si ont y pense pas vraiment. Longtemps auparavant l'ange Castiel était venue dans ce quartier malfamé de Lakewiev. Mais pas sous cette forme. Une forme beaucoup plus humaine que la sienne. Il y a certain visage sage qui peuvent voir la vrai nature des Anges. Mais ses humains la ne sont que peut nombreux de nos jours. Ils sont pour le moins exceptionnels. Sans que ses derniers ne le sache pour autant. Puis un jours l'arrivé d'un ange dans leurs maison le leur fait bien comprendre. C’était aujourd'hui la cause première de la visite de Castiel dans les appartements d'une jeune femme aussi exceptionnel qu'était Dakota Williams. L'ange avait eut la chance de croisé autrefois la mère de la jeune femme. Bien avant la venue au monde de cette dernière. L'humaine en question avait un don que seul Dieu c'est si bien le faire. Il voulait simplement s'assurait que la jeune femme possédé le même talent exceptionnel. Une sorte de test ? Pas vraiment, plutôt de la curiosité venant de ce dernier. Car notre ange est bien connut pour être curieux de nature. Après tout la curiosité est signe d'intelligence.

La nuit venait de tomber sur le quartier. Plutôt calme, pour un début de soirée. L'ange venait d'apparaitre dans un léger crac discret dans une petite cuisine. Plutôt élégante pour qu'elle ne soit tenue par un homme. Qui préférait laisser la vaisselle s'empiler dans un évier, est attende qu'elle ne déborde pour ensuite être essuyer et ranger a sa bonne place. Il venait de se tromper d'endroit, ses sens devenait peut être usé avec le temps. Un bon Control de révision ne lui ferait pas de mal lorsqu'il rentrerait. Pourtant il avait bien ressentit la présence des Winchesters dans le coin. Leurs odeurs si familière, il ne pouvait pas se tromper. Pourquoi ? Parce que tout simplement sa ne lui était jamais arrivé jusqu'alors. Toutefois, la curiosité repris le dessus. Il fit quelques pas afin d'examiner la petite pièce assez chaleureuse mais plutôt classique. Parfaitement droit au moindre signe de danger l'ange serait près a agir si cela s'en valait nécessaire. Un grognement léger se fit entendre depuis la pièce voisine. L'ange s'avança lentement mais surement.

Il s'arrêta près de l'entrée de la porte fixant l'animal de son regard bleu glacer. Un chien. Il s'en doutait. Leurs comportement était resté sauvage et ceux malgré que l'homme est voulu le domestiqué. Il n'en resté pas moins qu'un excellent chasseur comme un très bon protecteur. Fidèle est dévouer a son maitre. L'ange redressa la tête est le chien sauta d'un geste plein de grâce sur la chaise, ajoutant un léger jappement. Castiel remarqua par la suite qu'une jeune femme était également présente arme en main. Une chasseuse. Non son aura était beaucoup trop...saine encore pour avoir côtoyer le monde du surnaturel d'aussi près. Mais cela continuer d'avantage de l'intriguer, surtout qu'elle ressemblait énormément a sa mère. Il ne pouvait se tromper. Pour la jeune femme il passerait certainement pour un client rien de plus a moins qu'elle était déjà consciente que par le passé ils s’étaient déjà rencontré mais sous une autre forme beaucoup plus intime qu'un véhicule de transport humain. Castiel avança de quelques pas décidé vers Dakota ignorant les grognements du compagnon de l'humaine puis posa une main sur l'arme de la jeune femme. Dans un léger souffle aussi pur que le vent l'ange la regarda un instant croyant revoir une seconde fois Tala mais il savait au fond de lui que ce n’était qu'un mirage.

«  - Vous devez être la fille de Tala je présume. »

Il n'en dit d'avantage, la regardant toujours droit dans les yeux. Parfaitement droit comme d'ordinaire. Il savait que la jeune femme se posait certaine question sur son identités comme la raison de sa venue en c'est lieux, mais l'ange aurait le loisir d'y répondre pleinement une fois qu'il se serait assuré de l’identité de la jeune femme qui se tenait dans cette salle. La première approche restait toujours celle que l'on appréhendait le plus mais une fois l'orage passé, tout serait beaucoup plus clair est beaucoup plus facile. Si la jeune humaine ce prêtait également au jeux. Castiel espérait qu'elle possède les même talents que sa mère. Car celle ci manquer a son être. Même s'il ne voulait ce l'admettre.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Welcome to Hell
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Close your eyes [PV Castiel] Sam 6 Aoû - 17:48


Un simple colt aurait fait l'affaire. Le métal gris, une fois qu'il était nettoyé et astiqué, pouvait refléter les visages en les déformant quelque peu. Le Sig Sauer ne reflétait rien, son canon noir de jet n'était pas fait pour refléter quoi que ce soit mais pour tuer impitoyablement, c'était bien pour cela que l'homme avait inventer l'arme à feu. Il était vrai que dans un premier temps les armes a feu avaient davantage servis à faire peur qu'à faire du mal, les hommes pensant qu'elles faisaient les même bruit que le ciel lorsqu'il se déchainait. Ce n'est qu'un peu plus tard qu'on l'être humain à compris le potentiel de cet instrument de guerre, une nouvelle arme capable de faire plus de mort avec moins de projectile. L'arme a feu était nez pour faire peur et tuer, c'était toujours le cas au XXIème siècle. L'homme ne changeait pas vraiment au fond. Et Dakota se trouvait entre les armes et ses hommes. Toutefois s'il y avait bien une chose qui avait changer c'était la cible, il ne s'agissait plus de tuer un ennemi pour prendre un territoire, il s'agissait d'ôter la vie pour de nombreuses autres raisons. Les guerres d'Europe était bien loin maintenant.
Une main se posa sur le canon de l'arme. Avec une lenteur que l'on pouvait presque qualifié de calculée, Dakota leva la tête pour poser son regard sur l'homme qui avait pénétré dans son antre. Au premier coup d’œil, il avait l'air coincé. Encore pire que Sam Winchester les premières fois où elle l'avait vu. Un ami aux deux frères peut-être, en tout cas au vu de son allure il allait parfaitement s'entendre avec eux. La Trafiquante restait impassible, aucune question ne lui traversait l'esprit, il allait certainement être plus bavard qu'elle. Ainsi il parlerait sans que jamais elle n'ait besoin de poser de question. C'est ainsi que l'inconnu ouvrit le bal en lui parlant de sa défunte mère.
« Vous présumez bien. » dis je sans rien ajouter de plus. Cet homme ne me disait rien de plus et je n'avais pas l'impression qu'il était venu pour des armes. Il était là pour moi. je n'aimais pas trop cette idée, je n'aimais pas que l'on s'intéresse à moi parce que cela voulait dire que c'était un mauvais signe et qu'il allait se passer quelque chose. Mais je n'avais pas peur et je garderais mon calme quoi qu'il arrive.
Le regard que portait l'inconnu sur elle avait quelque chose d'assez mélancolique, un souvenir semblait refaire surface en lui. Dakota posa lentement le pistolet sur sa table de travail. Aaron descendit alors tout aussi lentement de la chaise sur laquelle il avait posé ses deux pattes avant. A mesure que l'arme touchait le bois les pattes touchaient le sol. C'était un synchronisme murement travaillé, une complicité qui les unissait par un lien indéfectible. L'animal restait attentif au moindre mouvement des deux bipèdes, assit sur son tapis, il les regardait avec de grands yeux curieux.
Dehors le soleil continuait de se mouvoir faiblement, se laissant engloutir par la terre. la lune trônait déjà fièrement dans le ciel, observant son adversaire de toujours se faire happer par la planète des hommes. L'autre monde se réveillait discrètement alors que dans le quartier de Lakeview Avenue les chiens ne cessaient d'aboyer et les chats rôdaient à a recherche d'une petite proie à se mettre sous les crocs ou bien qui défendait leur territoire d'un éventuel envahisseur.

Peut-être qu'elle devait lui offrir du thé. C'était toujours ce que faisait sa mère lorsque Dakota était enfant. Tala offrait toujours du thé aux invités ou aux nouvelles tête du quartier lorsqu'ils étaient en Californie. Pourtant il n'avait pas une thé à être un buveur de thé et habituellement les gens proposaient du café. Ce n'était pas une rencontre classique. Dakota ne proposait jamais de thé à ses clients, la plus part du temps ils la regardaient armer et désarmer différents calibres, Jo le faisait souvent en plus de tenir la conversation. Ce qui n'était jamais chose aisé lorsque l'on connaissait réellement Nevada. Elle qui fuyait tout contact humain pour ne pas avoir à s'attacher à un être mortel. Et lui pourquoi il était là enfin de compte? Si ce n'était pas pour les armes, il n'avait aucune raison de rester ici. On mettrait cela sur le compte d'une erreur et l'ardoise serait effacée.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Welcome to Hell
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Close your eyes [PV Castiel] Mer 7 Sep - 16:43

Plusieurs odeur se dégageait de la maison. Des odeurs familières, d'autres parfaitement inconnue mais qui n'était autres qu'humaine. Toutefois les odeurs dominante et persistante restait celle des démons. Ou du peut que la jeune femme servait. Castiel restait a sa place. Observant d'un léger regard qui ne parlait pas vraiment la petite pièce dans laquelle ils se trouvaient. Différentes armes étaient disposer alors sa est la. Contre les murs qui parfois, servaient de décoration . L'ange savait qu'elle fonctionnait toute. Mais l'univers dans lequel baignez la jeune fille était tout aussi une passion qu'un travail. Et cela il le savait très bien. Dehors, la nuit était parfaitement tomber. Les étoiles étaient a présent toute de sortit et essayer de ce faire une concurrence certaine afin d'être admirée par les personnes qui restait quelques fois tard le soir. Profitant de la fraicheur de cette fin d'été. Quelques chauves souris passée a ras des maisons puis se dissimulées comme elles le pouvait sous les toits des maison avoisinante. C'était un mode de vie étranges que de fréquenter ce quartier mal vue du point de vue humain. Son regard bleuté quitta la fenêtre, puis vint a nouveau ce poser sur la jeune femme qui ressemblait trait pour trait a Tala sa mère. Pourtant cette dernière semblait plus douce que sa fille. Dakota avait du hériter du caractère de son père ni plus, ni moins.

L'animal descendit alors de la chaise non loin de celle de sa maitresse. Une certaine complicité pouvait se lire a travers le peut de distance qui les séparaient a présent et pourtant si Castiel aurait put se permettre un instant de sourire devant ce contact si purement humain. Il l'aurait fait. Mais son visage si parfait demeuré de marbre est ceux mal grès toute les situations qu'il traverser. Ce qui prouvait une fois de plus qu'il n'appartenait pas vraiment aux humains. Il remarqua que la jeune femme avait toujours son arme. Que comptait-elle faire, lui tiré dessus . Cela n'avait aucun effet tout comme les balles de sel que certain chasseurs utiliser sur des revenants qui s'amuser parfois a semer le trouble. Il était rare de voir un ange en ville. Une chance. Non pas vraiment. Ci ses derniers ce déplacer ce n'était pas pour parler météo avec les humains. Bien sur que non. C'était avant tout parce qu'ils étaient en mission pour leur père rien de plus. Ils se moquaient pas mal la plupart du temps de ce que pouvait ressentir de petite créature pourvue d'une multitude d'émotion tel que l'espèce humaine. Même si, ses derniers essayais avant tout de ce cacher derrière une carapace que leurs esprits crées comme un bouclier défensif. L'ange savait qu'a n'importe quelle moment une sensation ou une pensée même incontrôlée traverser les canaux de leurs cerveaux. Voilà ce qui le fasciner d'avantage pour les humains. Toute cette...complexités a comprendre tout leurs mode de vie si différents des un des autres mais finalement....lui non plus n'étaient pas venue la pour parler de la pluie est du beau temps. Il avait appris la mort de la mère de la jeune femme qui se tenait là en face de lui quelques années plutôt. Bien avant qu'il ne rencontre Dean Winchester et son frère. C'était bien avant toute cette histoire. Il savait que la jeune femme possédait alors un dont très rare en lui même. Un dont pour ainsi dire....Unique. Cela avait inquiéter mais surtout en faire rire certain de ses compères Céleste lorsqu'il en avait fait le rapport. Une jeune femme capable de faire rêver les anges. Pour cause l'inconnue faisait peur. Mais pour les siens, Castiel avait été en une fraction de seconde considéré comme un petit ange illuminé de rêve incertain et de beaucoup d'imagination. S'il était avant tout là aujourd'hui, c'était pour savoir si la jeune fille de Tala détenait le même savoir.

Un silence presque pesant venait de s'installer. Il était parfaitement normal que Castiel qui d'ordinaire n'était que peut bavard prenne si souvent la parole. Mais après avoir été la risée des siens a cause d'une jeune femme quelques peut sorcière ou autres sur les bords il voulait savoir. Le voyage n'avait pas été si simple pour venir jusqu'à la jeune Dakota Williams. Oh non. Mais a présent, il n'allait pas s'envoler juste parce qu'il aurait une peur de parler. De dire ce pourquoi il était la. Non sa serait vraiment mal le connaître il préférait avant tout affronter les choses en face. Clore une affaire et point. On n'en parlait plus. Le passé restait le passé...enfin la plupart du temps mais...ce phénomène si rare l'avait quelques peut changer. Comment une simple mortelle pouvait elle faire rêver les anges. Voilà ce qui l'avait fait ramener ses plumes ici. Soutenant le regard de Dakota il dit d'une voix ou on ne pouvait y déceler aucune émotion :

-Si je suis ici, c'est a cause du dont de votre mère.

Oh oui il soupçonnait que la jeune femme était au courant de tout cela. Après tout, ses secrets sont ceux qu'une mère est sa fille tiennes a préservait afin que les générations futures le détiennent encore et ceux longtemps après. Mais, il voulait en avoir le cœur net. Il serait déceler la simple once de mensonge si la jeune femme disait faux. Les anges étaient douer pour cela. Sa posture parfaitement droite est si parfaite laissez entrevoir qu'il n'était pour peux pas humain. Mais les apparences sont bien trompeuse il en était la preuve même est pouvait se fondre dans la masse. Ce qui lui plaisait plutôt assez pour certaine mission qu'il avait a effectuer. Ce qui était avant tout plus un avantage qu'un inconvénient. L'ange attendit la réponse de l'humaine.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Welcome to Hell
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Close your eyes [PV Castiel] Jeu 8 Sep - 14:28


Qui était il et que voulait-il? Voilà les deux premières questions que la trafiquante aurait du se poser, ce qui n'était pas le cas. La jeune femme restait le regarder avec un sourire aux lèvres, celui qu'elle avait en générale lorsque son esprit préparait quelque chose. A la place et pour ne pas se faire avoir par une quelconque pensée qui lui aurait traversé l'esprit, elle pensait à une brochette de tomates mozzarella. Cela ne servait peut-être à rien mais elle aimait bien y penser, ça l'empêchait de se poser trop de question mais aussi de la distraire un peu lorsque les choses commençaient à l'ennuyer. Elle le faisait souvent lorsqu'il y avait de clients chez elle, pas plus de deux en même temps c'était une règle d'or chez elle.
Mais l'homme qui se tenait près d'elle n'avait rien d'un client, il était raide comme un piquet. Dakota n'avait jamais vu personne se comporter ainsi et à la façon dont Aaron avait réagit il n'était pas bien humain. Quant à savoir ce qu'il était réellement ce n'était pas le job de la vendeuse de mort. Cette dernière croisa les bras et regarda l'inconnu. Elle continuait de chercher dans sa mémoire pour savoir si elle l'avait déjà rencontré mais rien n'y faisait, il ne lui disait définitivement rien. Il avait pourtant un air nostalgique qu'il cachait assez mal dans son regard malgré la raideur du reste de son corps. Il ressemblait à un inspecteur de la police mais alors complètement passé de mode avec son imperméable beige. Il ressemblait davantage à un vieux flic du FBI dans les premiers dans de sa création. Il n'y avait donc pas de doute sur le sujet, il venait d'un autre temps. Surtout par rapport au fait qu'il était rentré par la cuisine alors que quelqu'un de normal même flic passait d'abord par la porte avant de faire le tour par derrière la maison. Oui elle connaissait bien les méthodes de la police pour les avoir observer avec son père lorsqu'elle était beaucoup plus jeune.

Il fallait maintenant remettre les pièces du puzzle dans l'ordre, commencer par le début au lieu de lancer directement dans une conversation passionnante à propos de sa défunte mère. Il semblait encore moins sociable que Dakota, voulant tailler directement une bavette avant de faire une présentation et comme la jeune femme n'avait pas eu encore le temps de faire des recherches sur lui, autant demander directement à l'intéressé plus tôt que de perdre son temps à des recherches ridicules. Aaron serait sans doute d'accord avec ça s'il pouvait lire dans les pensées de sa maîtresse. Un chien ne perdrait jamais de temps avec les détailles, il communiquait toujours en exprimant ce qu'il désirait, il fallait simplement décrypter son comportement après.
La pièce était sombre, la nuit était enfin tombée sur Salem, une bonne chose pour la vie nocturne qui allait enfin pouvoir débuter. D'ici peu de temps on allait commencer à entendre des bruits et des sons de la ville. Le bois de la maison craquait par moment comme s'ils étaient dans un vieux navire flottant sur une mer calme. Les armes entreposées un peu partout rendait le décors quelque peu inquiétant, surtout pour ceux qui n'en avait pas l'habitude. Dakota observait attentivement, presque immobile avant de finalement prendre la parole.
« Je peux savoir qui vous êtes avant? Je pourrais construire une réflexion structuré et répondre à votre attente » dis je comme si j'étais un avocat cherchant à défendre son client, essayant de gagner du temps pour que la partie adverse perde le morale. Adossé contre le dossier de ma chaise je joignis mes doigts comme pouvaient le faire les hommes d'affaires durant une réunion qui commençait à s'éterniser. « Je pense que le temps ne presse pas. »
Dakota gardait un sang froid exemplaire, comme si rien ne pouvait l'inquiéter, pas même le fait qu'un inconnu avait fait irruption chez elle et lui parlait maintenant de sa mère. Il fallait cogiter à tout cela, oui s'il connaissait ça mère ainsi que elle, il devait certainement déjà les avoir rencontré par le passé, mais quand? Et de quel don parlait il? La jeune femme ne se souvenait pas en avoir eu un. C'était une grande parleuse il fallait le reconnaitre car quand sa langue se déliait c'était avec un savoir faire méthodique qu'elle savait employer les bons mots, pour ne pas dire une grande manipulatrice. C'était pour cela qu'elle parlait peu, c'était peut-être une malédiction, mais elle savait manier les mots comme elle maniait une arme. Toutefois elle utilisait très peu l'un et l'autre.
Aaron fini par se coucher sur son tapis alors que les premiers bruits de la nuit commençaient à leur parvenir.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Welcome to Hell
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Close your eyes [PV Castiel] Lun 19 Mar - 18:39

Perte d'un partenaire, topic archivé
Revenir en haut Aller en bas


Welcome to Hell
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Close your eyes [PV Castiel]

Revenir en haut Aller en bas

Close your eyes [PV Castiel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lucifer Rising :: 
Topics abandonnés
-