AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Tout le monde à un prix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Welcome to Hell
Invité
Invité


MessageSujet: Tout le monde à un prix Dim 15 Avr - 22:44

Qui aurais bien pu dire qu’un jour je remettrais les pieds dans la ville de Salem? J’avais vécu tellement de malheurs et j’y avais tellement souffert. Voir ma mère mourir fut certainement le pire drame de toute ma vie. Malgré cela, je suis tout de même revenu, faut croire que j’ai un petit côté masochiste.

Assit dans mon bureau, je réfléchissais. Les jambes allongés et les bras croisé derrière la tête, j’avais fermé les yeux dans l’espoir de centrer mes pensées. J’avais fais l’acquisition de cette bâtisse il y a maintenant un an. D’après les photos que j’avais vues, j’avais jugé que l’endroit serait parfait pour mon bar. Les contracteurs que j’avais employés avaient fini leur réparation et ils étaient maintenant partis. Le Clan Destin de Salem serait la huitième que j’ouvrais depuis que j’avais commencé dans ce domaine. Mes affaires étaient on ne peut plus fleurissantes et j’étais perçu comme un des jeunes entrepreneurs le plus prometteur de l’année. J’en étais fier, mais je n’avais pas l’intention de m’en tenir là. J’avais quelques idées d’investissement dans l’immobilier. J’attendais seulement la bonne opportunité de le faire.

J’ouvrais enfin les yeux et me redressais sur ma chaise. C’était bien beau que de relaxer et passé mon temps à relater les choses du passé, j’avais tout de même du pain sur la planche. J’ouvris mon agenda à la date d’aujourd’hui et regardais ce que j’avais à l’horaire. « Anya T. O'Neil», c’est ce qui était écrit. J’hochais positivement la tête. J’avais demandé à ma secrétaire d’appeler la jeune femme il y a maintenant une semaine. J’avais entendu parler d’elle en allant dans les bars du coin, les hommes semblaient fous d’elle. C’était exactement ce qu’il me fallait pour Le Clan Destin. En plus, mes danseuses sont toujours très bien traiter! Mais quelque chose d’autre m’avait attiré à prendre contact avec elle. J’avais la très nette impression qu’elle n’était pas comme les autres et mon sixième sens me disait qu’elle faisait parti du monde surnaturel. Je ne pouvais en avoir la réelle confirmation, mais après toutes mes années d’existences, je me trompais rarement. J’avais donc sorti le grand jeu! Je n’allais tout de même pas lui demander ce qu’elle était dès que je la verrais. J’avais un plan bien dessiné en tête. Je voulais la mettre en confiance et l’inciter à accepter de travailler pour moi.

Mon bureau était parfaitement ranger comme à l’habitude. Contrairement à bien des hommes, j’étais des plus ordonnés. J’avais aussi une femme de ménage qui venait tout nettoyer régulièrement. Je faisais aussi mettre un nouveau bouquet de fleur à chaque semaine dans chacun de mes bureaux. Cette semaine c’était de belles roses blanches. Ce qui allait parfaitement avec ma chemise blanche immaculée. Une cravate rouge donnait de l’éclat à ma tenue. Mes pantalons était noir, classique. Mon look donnait l’impression d’un mafioso italien, ce que j’appréciais spécialement. Une bouteille de champagne était posée à côté du bouquet de fleur, accompagnée de deux coupes en forme de flute.

Mon regard se posa sur l’horloge qui était accroché à mon mur. Elle annonçait onze heures du matin. Elle allait bientôt arriver puisque notre rendez-vous était pour onze heures trente. J’avais eu l’intention de lui proposer à diner ici (comme j’avais fais avec plusieurs de mes nouvelles danseuses), mais ne sachant pas exactement de quelle espèce elle était et ce qu’elle mangeait…. Je décidais de ne pas prendre de chance. Je pourrais toujours lui proposer un repas au restaurant, comme ça elle pourrait prendre ce qu’elle veut.

Je me levais afin de me dégourdir un peu les jambes et allait à ma fenêtre. Je regardais les gens allant et passant le long de la rue. Du haut du deuxième étage, j’avais une vue magnifique sur ce qui se passait en bas. Cela donnait même une certaine impression de pouvoir, ce qui était quand même vrai. Les passants curieux tournaient la tête vers ma nouvelle acquisition, ce demandant surement comment la bâtisse était devenue à l’intérieur. J’avais même l’impression d’entendre certaines dames prudes chialer sur le fait qu’il y est un nouveau bar de danseuse, simplement à voir leur expression faciale. Les pauvres, elles allaient devoir s’y faire!

Puis soudain j’entendis le téléphone retentir. Je me retournais et décrochais le combiner.

-Oui?

-Bonjour Monsieur Eames. Dit ma secrétaire à l’autre bout du fil. Votre rendez-vous de onze heures trente est arrivé. Elle a de l’avance, voulez-vous que je la fasse patienté?

-Non, faites là entrer. Merci Sabrina. Dis-je avant de raccrocher.

Je me retournais face à l’entrer de mon bureau pour accueillir la jolie demoiselle qui allait bientôt entrer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Welcome to Hell
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Tout le monde à un prix Lun 30 Avr - 17:48




« Jackson & Anya »









« Bonjour madame O’Neil ! Mon patron, Jackson Eames a entendu parler de vous et il aimerait beaucoup vous rencontrer pour un entretien d’embauche ! Cela vous intéresserait-il ? »
« Bonsoir ! Ecoutez, votre proposition est très sympathique mais j’ai déjà un boulot ! »
« Nous sommes au courant mais nous aimerions vous faire une offre, je pense que vous pourrez être intéressée ! »
« Ecoutez, j’aime mon boulot et je ne vois pas ce que pourrez m’offrir votre patron de plus ! »
« Le job vous plaira, j’en suis sûre et en plus, il vous offrira un salaire plus alléchant, croyez-moi ! »


Anya souffla à l’autre bout du fil, ça ne coûtait rien d’essayer. Après tout, ce n’était pas un souci d’aller à un entretien.

« Bien ! Je viendrais ! Quand et à quelle heure voulez-vous que je vienne ? »
« Mardi prochain, à 11h30, cela vous conviendrait ? »
« Bien sûr ! Je viendrais sans faute ! Bonne journée ! »
« Bonne journée à vous également ! »


Anya avait hésité parce que la jeune femme aimait son boulot mais aussi, elle était amie avec la patronne qu’elle adorait. La sirène espérait que la jeune femme ne saura pas qu’elle s’est rendue à un entretien d’embauche, il était certain qu’elle ne le prendrait pas très bien.


Une semaine plus tard


Anya se préparait pour son rendez-vous de onze heures trente. La jeune femme était de plus en plus convaincue que ce rendez-vous n’était pas une bonne idée. Elle ne savait pas ce qu’avait à lui proposer le jeune homme mais une chose était sûre, elle ne voulait pas faire faux bond à son amie. Cette dernière avait été la première à l’aider en lui offrant un job et à l’aider à s’en sortir. Sans elle, la brunette n’aurait jamais pu s’en sortir dans cette nouvelle vie qu’était la sienne. Passer d’une vie aquatique à une vie terrestre n’était pas des plus facile lorsque l’on ne connaissait pas les us et coutumes des humains. Au tout début, elle avait ramé mais très vite sa patronne l’avait aidée, elle savait qu’elle ne devait pas être humaine mais Cathleen s’en contrefichait, il fallait dire qu’elle-même était une vampire. Si Anya aurait pu avoir peur, elle ne voulait pas la juger sur ce qu’elle était, elle-même n’était pas une femme normale. D’autant qu’elle avait été super gentille avec elle. Au fil du temps, les deux femmes étaient devenues de très bonnes amies et elles se soutenaient énormément à présent… C’était pour cela que la belle créature n’était pas sûre que ce rendez-vous était une bonne idée. Si Cathleen le découvrait, elle risquait de le prendre mal et de considérer cela comme une trahison.

Lorsque la brune arriva au cabinet du jeune homme, elle était en avance mais elle pensait que plus vite elle serait arrivée, plus vite elle serait repartie. Et puis, elle n’avait rien de prévus, et elle était partie en avance… Alors, elle se dirigea vers le bar du jeune homme… Elle ne pensait pas qu’en plus d’aller voir un autre patron, elle allait surtout voir son concurrent direct… C’était donc lui dont on parlait dans toute la ville, celui qui agaçait sa patronne avec son nouveau bar de strip-tease… Et en plus, il cherchait même à dépouiller son amie de ses strip-teases… Il était certaine qu’avec la brunette, il était mal tombée, elle ne risquait pas de laisser tomber celle qui l’avait aidée pour son concurrent. Anya se présenta à la secrétaire du jeune homme qui lui demanda de patienter. Quelques minutes plus tard, elle invita la sirène à entrer dans le bureau du patron. Quand elle entra dans le bureau, elle vit Jackson debout à la fenêtre, elle pénétra à l’intérieur tandis qu’elle s’approcha en tendant sa main vers le jeune homme.


« Bonjour ! »

Elle n’avait pas besoin de se présenter, c’était lui qui était venu à elle, il savait exactement qui elle était… Tout de suite, elle dit :

« Je vous préviens de suite que je n’aurais pas dû venir et vous faire perdre votre temps ! Je ne compte pas quitter mon boulot, surtout pas pour la concurrence ! Donc, autant qu’on ne perde pas encore plus notre temps ! »

Dit-elle, sur le point de quitter le bureau…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Welcome to Hell
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Tout le monde à un prix Ven 25 Mai - 18:32

Lorsqu'elle pénétra dans la pièce je fis un pas vers elle pour venir lui serrer la main. Cependant, elle fut plus rapide que moi et s'empressa à prendre la parole. Je la regardais avec un petit sourire amusé. Elle était vraiment belle! Et le fait de la voir ainsi mettre les points sur les «i» ne la rendait que plus jolie.

-Le temps supposément perdu n'est rien à comparer à la beauté que je puis contempler en ce moment même.

Je lui fis un clin d'oeil avant de m'approcher de nouveau d'elle afin de lui serrer la main.

-Jackson Eames, enchanté de faire votre connaissance. Ne soyez pas si pressé voyons. Nous ne faisons que parler après tout. Que pourriez-vous réellement vous reprocher?

Je lui fis un signe de main l'invitant à prendre place sur la chaise d'invité qui se trouvait devant mon bureau. Si elle pensait se sauver aussi facilement, elle se mettait le doigt dans l'oeil. Bien entendu, je n'allais pas la forcer à venir travailler pour moi. Cependant, j'allais lui faire voir tout ce qu'elle manquerait si elle ne le faisait pas. Je finissais toujours par avoir ce que je désirais et elle ne ferait pas exception à la règle.

-Voulez-vous un verre? Lui demandais-je en lui pointant la bouteille de champagne que j’avais emporté pour l’occasion.

Je voyais bien qu’elle était tendue. Elle était chavirée à l’idée de trahir sa patronne actuelle. Quelque chose me disais que ce n’était pas que ça. Pour absolument vouloir rester avec cet emploi, cela devait être parce que la propriétaire avait fait quelque chose pour elle et que la jeune femme se sentait redevable. J’aimais l’idée qui me venait en tête. Je pourrais toujours m’arranger pour qu’elle me soit aussi redevable… Enfin! Je verrais bien si cela s’avère nécessaire ou non en temps et lieux.

Sans attendre qu’elle me réponde, le saisit la bouteille et l’ouvrit. Lorsque le bouchon quitta le goulet, un « poc » ce fit entendre montrant que la pression causer par l’air venait de s’évacuer. Je commençais à remplir la première flute à champagne.

-Vous savez ma chère, ma concurrence est un mot bien relatif. Si vous travaillez pour moi, je ne serais plus la concurrence. Dis-je en souriant doucement. Mais je suis tout de même curieux. Pourquoi tenez-vous tant à rester là où vous êtes présentement?

*Je pourrais toujours acheter son bar!* pensais-je. *Cela me fera plus de produit. Déjà que ces finances vont souffrir à cause de mon ouverture. Elle ne pourra pas tenir bien longtemps. En espérant pour elle qu’elle est les reins solides!*

Je suis le genre d’homme d’affaire impitoyable. J’avais forcé bien des bars à fermer lorsque j’ouvrais un de mes Clan Destin dans une nouvelle ville. J’avais un succès monstre! Et c’est peu dire. J'obtient toujours ce que je désir. Et lorsque je n'y arrive pas... je n'hésite pas à me servir de certain de mes talents pour tout mettre en oeuvre. Un incendie est si rapidement arrivé. Non pas que je suis un criminel, mais disons que je travail à mon compte. Si quelque chose ne fais pas mon affaire, alors j'effectue ce qui dois être fais pour que cela m'arrange. Je dois cependant avouer que je préfère quand les gens ne me résiste pas, c'est moins compliquer ainsi. Enfin bref!

Je tendis la première flûte à la jeune femme et entreprit de remplir la deuxième. Puis, je remis le bouchon en place sur le goulot et porta mon verre à mes lèvres. J'aimais le goût du champagne. À la fois doux et fort, c'était le meilleur des compromis. Je souri de nouveau et releva la tête pour regarder la demoiselle dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Welcome to Hell
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Tout le monde à un prix Dim 3 Juin - 12:24




« Jackson & Anya »









Il s’approcha de la jeune femme et tendis sa main pour la saluer. Elle prit cette main tendue mais était toujours prête à quitter la pièce et lui annonça tout de go qu’elle n’avait aucune intention de venir danser pour lui. Il souriait, semblant s’amuser de la situation : il ne la croyait pas sérieuse, il pensait qu’il arriverait à la faire changer d’avis…

« Le temps supposément perdu n'est rien à comparer à la beauté que je puis contempler en ce moment même ! »

Répondit-il accompagné d’un clin d’œil. Il s’approcha à nouveau et se présenta, comme s’il n’avait pas entendu ce qu’elle venait de dire. Clairement, il comptait bien la faire plier et lui faire changer d’avis. C’était mal connaître la fidélité de la belle sirène envers Cathleen. Et la fidélité de la jeune femme envers les gens qu’elle appréciait en général en fait…

« Jackson Eames, enchanté de faire votre connaissance ! Ne soyez pas si pressée voyons ! Nous ne faisons que parler après tout ! Que pourriez-vous réellement vous reprocher ? »

Malgré tout, Anya n’était pas une femme impolie et elle lui rendit son sourire. Les flatteries, il pensait l’avoir par des flatteries. Là encore, c’était mal connaître la jeune femme qui n’était pas impressionnée par ce genre de compliments. Ca n’était pas comme si elle n’en recevait pas des tonnes. Il lui suffisait d’activer son pouvoir de charme pour qu’elle en reçoive des tonnes.

« Anya O’Neil mais vous devez déjà le savoir j’imagine ! »

Dit-elle sur un ton un peu humoristique. Il était vrai qu’ils ne faisaient que parler et ce n’est pas parce qu’elle lui parlait qu’elle trahissait son amie. Après tout, elle pourrait même en apprendre plus sur le nouveau concurrent de Cathleen.

« C’est vrai mais peut-être que vous avez mieux à faire que de perdre votre temps avec moi ! Peut-être devriez-vous vous mettre en quête d’une nouvelle strip-teaseuse vu que je suis initialement ici pour cela ! »

Répondit-elle simplement tandis qu’il l’invitait à s’asseoir en face de lui à son bureau. Hésitant cinq secondes, elle se dit de nouveau qu’elle pourrait en apprendre plus sur lui et s’assit en face de lui.

« Voulez-vous un verre ? »

Demanda-t-il à la belle sirène tout en pointant une bouteille de champagne. Décidément, elle n’aura pas perdu sa journée finalement : elle en apprendrait plus sur lui, elle allait pouvoir se régaler avec du bon champagne. Et mieux que tout, il était pas mal à regarder le nouveau venu…. Il n’attendit pas sa réponse, il débouchait déjà la bouteille et il remplit les verres :

« Avec plaisir ! »

Dit-elle même s’il n’attendait pas son avis. Bien sûr, elle aurait pu ne pas apprécier le champagne mais cela aurait été mentir. Le champagne était la meilleure boisson, c’était parfois doux, parfois fort mais toujours bon.

« Vous savez ma chère, ma concurrence est un mot bien relatif ! Si vous travaillez pour moi, je ne serais plus la concurrence ! »

C’était un point de vue mais il ne se discutait pas. Elle ne travaillerait pas pour lui, même s’il lui faisait son plus beau sourire, sa meilleure offre ou les plus beaux compliments….

« Mais je suis tout de même curieux ! Pourquoi tenez-vous tant à rester là où vous êtes présentement ? »

Il tendit une flûte à la jeune femme qu’elle prit sans se faire prier. Il attendait la réponse d’Anya, il semblait réellement curieux mais elle ne doutait pas qu’il cherchait là une excuse pour savoir ce qui pouvait la retenir là-bas.

« Vous resterez la concurrence pour moi ! »

Dit-elle avec un sourire provocateur. Elle allait jouer sur le fait qu’il la voulait absolument. Elle entendrait tous ses arguments mais clairement, il n’y a rien qui aurait pu la faire changer d’avis. Elle porta le verre à ses douces lèvres et profita du nectar tout en regardant le jeune homme droit dans les yeux.

« La fidélité ! Je crois que vous ne pourrez rien m’offrir que la patronne là-bas m’a offert ! Elle m’a offert tellement que vous n’arriverez jamais à sa cheville ! Même si vous êtes bien plus mon style physiquement qu’elle ! »

Lâcha-t-elle un peu provocante. Puis, elle commença à jouer avec son verre, elle regardait toujours le jeune homme.

« Mais, dites-moi, je suis curieuse aussi ! Pourquoi me vouloir moi et pas une autre ? »

C’était une question qui l’avait interpellé depuis le coup de fil…
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Welcome to Hell
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Tout le monde à un prix Dim 15 Juil - 12:31

Sujet archivé - Suppression d'un membre
Revenir en haut Aller en bas


Welcome to Hell
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tout le monde à un prix

Revenir en haut Aller en bas

Tout le monde à un prix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lucifer Rising :: 
Topics abandonnés
-