AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

A Little Break in Afternoon [Ft. Lilith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Welcome to Hell
Invité
Invité


MessageSujet: A Little Break in Afternoon [Ft. Lilith] Mer 25 Avr - 17:04

Spoiler:
 

Lilith & Samaël


    Une journée de plus sur cette fichue Terre, on a beau me sortir je ne sais pas combien de fois le fameux « Profite de chaque jour que Dieu nous offre, vis le comme si c’était le dernier » … je crois bien que cette phrase pourrait figurer dans le classement des dix plus grandes conneries qu’il m’a été donné d’entendre. Comme si Dieu en avait quelque chose à faire de savoir si chaque personne profitait bien du temps qui lui été attribué. Puis après tout cela ne me concerne pas le moins du monde, allez dire à quelqu’un qui vit depuis un peu plus de trois millénaire que chaque jour est un cadeau. Faites le calcul, trois milles trois cents ans, ça équivaux quand même à un million deux cents cinq mille trois cents vingt cinq jours en tenant compte des années bissextiles bien entendu … alors franchement après avoir vécu autant de temps, croyez-vous qu’un jour de plus puisse être une bénédiction, quand on a déjà fait tout ce qu’il est possible de faire, quand on a déjà réaliser des choses auxquelles de simples humains ne penseraient même pas, non pas qu’ils soient totalement dénué d’intelligence – bien que parfois il m’arrive de penser que si il n’en sont pas dénué alors celle-ci doit vraiment être très limité par la plupart – mais juste du fait qu’ils n’ont pas assez de temps dans leur vie pour les imaginer. Enfin bref, tout ça pour dire que oui, quand on est âgé de plusieurs millénaires il est plus que facile de s’ennuyer et peut importe ce que l’on peut faire, chaque jour reste le même long, chiant et banal enchaînement de facteurs connu sur le bout de des doigts, laissant presque croire que tout est déjà défini d’avance, chaque chose est à sa place … en gros tout est bien dans le meilleur des monde.

    Revenons-en à notre dite journée, qui est au passage d’une banalité sans commune mesure pour le moment, la petite journée tranquille d’un démon de seconde zone, se contentant de vadrouiller ici et là, un coup dans un lieu très fréquenté, l’instant suivant à un endroit des plus lugubre, un de ces endroit très prisé dans les films d’horreur ou chaque bruit fait se retourner le héros qui finira soit par réussir à tuer un monstre beaucoup plu grand, fort et intelligent que lui à l’aide d’un stratagème des plus simpliste, tellement simpliste que presque personne n’aurait pu y penser ou alors, juste à mourir comme une pauvre larve pour ne pas dire d’autres mots. Mais n’allons pas nous plaindre, après tout chacun est fan de son type de film. Décidément je n’arrête pas de divaguer, retournons une nouvelle fois à cette banale journée, dont je ne me plaindrai pas plus car elle a au moins le mérite d’être, pour le moment, très ensoleillée, je dis bien pour le moment car en levant les yeux afin de pouvoir apercevoir le ciel on se rend bien compte que – malgré la présence du soleil et des quelques nuages blanc passant devant lui de temps à autre – au loin, les nuages formant comme une espèce de brume grisâtre ne vont pas rester bien tranquillement dans leur coin , bien sûr que non, il ne vont pas se priver de finir assombrir les environs tout en déversant d’innombrable litre d’eau tout en prenant le temps pour passer leur chemin.
    Mais bon, vous allez me dire, si tu trouves cette journée trop banale pour toi et bien tu n’as qu’à la rendre un peu plus intéressante, voilà tout. Plus facile à dire qu’à faire vous répondrai-je, car bien sûr si je suis dans cette ville ce n’est pas par hasard, je ne fais pas partit de ces pauvres créatures qui errent un peut partout sans en connaitre elles même la cause. Non, moi je suis ici pour mettre fin au plan d’une certaine personne afin que le mien se déroule sans accros et que tout le monde soit content. Mais aujourd’hui je n’ai pas encore réussi à trouver un moyen de mettre des bâtons dans les roues de mon adversaire … du moins pour le moment, après tout comme nous nous connaissons bien je n’aurais pas de mal à trouver un moyen pour la distraire et ainsi prendre l’avantage … ou alors le contraire car après tout ma charmante femme n’est pas du genre à se laisser faire, même par moi.

    Il s’en passe quand même pas mal des choses dans ma tête, rien qu’à voir tout ce qu’il vient d’être dit juste avant … je pense qu’il est grand temps de faire une petite pause dans cette journée qui risque bien d’être encore longue. Et comme dit bien avant, tout est prévu à l’avance, j’aperçois de mon œil sournois un café bien connu dans tout le pays … et oui vous l’aurez deviné aisément il s’agit d’un Starbuck. J’avoue que c’est très cliché mais il n’y a rien de mieux pour faire une petite pause, car oui, même les super méchants qui veulent détruire le monde – ou pas – ont besoin de pause afin de se reposer et d’inventer de nouveaux plans tous plus diabolique les uns que les autres.
    Voilà donc le décor de cette action, le futur roi des enfers – je parle de moi bien entendu – ou Samaël pour les intimes, tranquillement assis sur un table situé à l’extérieur du bâtiment et juste à côté de l’entrée, le café commandé quelques minutes auparavant posé sur la dite table en attendant que la température de ce liquide veuille bien descendre … le tout sous un magnifique soleil éphémère qui ne tardera sûrement pas à disparaitre pour laisser place à la morosité de la pluie.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Welcome to Hell
Invité
Invité


MessageSujet: Re: A Little Break in Afternoon [Ft. Lilith] Lun 7 Mai - 0:34


Samaël & Lilith
«Le temps n'est pas une courbe lisse mais une série de cahots, de bonds et de pauses.»
[Niall Williams]


Lentement mais sûrement, Lilith élaborait et mettait en place des plans, tous plus machiavéliques les uns que les autres, pour dans un premier temps arriver à briser ce fichu septième sceau. Tuer treize descendantes des sorcières de Salem ayant lamentablement échoué, elle s’était rabattue sur le sceau de Salomon qui était possédé actuellement par Bélial. Et à plus long terme – enfin pas trop long quand même – libérer Lucifer de sa cage. La démone avait donc quitté la jolie et mouvementée petite ville de Salem, en direction de Jéricho où se trouverait d’après certaines sources plutôt fiable, le démon qui possédait l’objet de sa convoitise.

Ce changement soudain, n’avait pas été une mauvaise chose, bien au contraire, cela était même plutôt carrément judicieux. En effet, à Salem, les derniers temps, un peu trop de monde au goût de Lilith connaissait son identité, savait qu’elle se trouvait là, et surtout dans quel corps elle logeait. Généralement, en pareil cas, la démone ne faisait pas du corps possédé et en changeait simplement. Seulement, cette fois-ci c’était différent, avoir trouvé Tamara pour hôte était une vraie aubaine. La jeune femme étant gothique, certaine attitude et pratique que Lilith pourrait bien avoir passerait complètement inaperçue avec le style de la jeune femme et puis, elle était restée suffisamment de temps dans ce corps à Salem à vivre dans l’appartement de la demoiselle, qu’elle en connaissait la vie presque sur le bout des doigts. A vrai dire, Lilith s’était même franchement amusé à se faire passer pour la gothique auprès des siens. Ce n’était pas son genre de se cacher de la sorte, mais avec le corps de Tamara, elle avait trouvé cela plutôt amusant et distrayant. Seule la cousine de cette dernière avait eu des doutes et fini par découvrir le pot au rose parmi ses proches. Il faut dire qu’en plus d’être cousines, elles étaient réellement proche, de véritables meilleures amies et la sorcière connaissait bien trop Tamara pour ne pas remarquer que quelque chose était… différent.

Quoiqu’il en soit, maintenant elle se trouvait à Jéricho et enfin à nouveau, elle pouvait passer incognito, être simplement une gothique de plus en ville, que les gens regarderaient de travers en la pensant légèrement barge, et ça lui plaisait ainsi. Oui, Lilith n’avait jamais été du genre discrète, mais là il ne s’agissait pas d’une petite affaire, il ne s’agissait pas d’un simple jeu, où faire couler le plus de sang en emportant un maximum d’âme avec soi était le plus important. Non, là l’enjeu était tout autre, bien plus important, bien plus grand. Là, il s’agissait de délivrer Lucifer, de lui rendre sa liberté et lui permettre de s’emparer et d’amener le chaos purement et simplement sur Terre. Et pour se faire, Lilith pensa que la discrétion était de mise. Crier sur tout les toits que l’on a l’intention de libérer le « diable » en personne était le meilleur moyen de se mettre tous les chasseurs –et pas seulement – de la planète à dos. Et des chasseurs, il y en avait déjà bien assez dans les parages, pour faire obstacle aux plans de la démone, sans avoir besoin d’en rajouter plus encore.

Lilith déambulait dans les rues de Jéricho à la recherche de la planque de Bélial. Selon des informateurs - bon c’est vrai, de simples démons de rangs inférieurs dans lesquels, elle n’avait pas vraiment une entière confiance, mais à qui Lilith faisait-elle réellement confiance après tout ? -, elle était censé se situé dans les alentours du centre-ville. C’est donc précisément là qu’elle décidait de patrouiller elle-même, afin d’être certaine que cela soit bien fait et surtout qu’on ne risquait pas de la doubler. Alors qu’elle observait, scrutait chaque personne qu’elle croisait sur son passage, ces pauvres petits humains dont les vie ne tenaient qu’à un fil, ou à la volonté de quelques démons et autres créatures et qui ignoraient totalement qu’ils ne tiraient pas les ficelles de leur destin, ces pauvres petites bêtes apeurés, se précipitaient dans les rues pour rentrer au chaud, dans leurs nids douillets alors que la pluie commencée à s’abattre lentement sur la ville, elle le sentit là, c’était bien lui, elle en était certaine, à la terrasse du Starbucks. Lilith ne l’avait pas vu depuis des décennies. Combien au juste ? Elle était bien incapable de le dire, qu’est-ce qu’était quelques maigres décades lorsque l’on a plus de trois mille ans après tout ? Rien, absolument rien ! Tout juste une fraction de seconde au beau milieu de l’éternité. Après tout ce temps, leurs chemins se croisaient à nouveau… Lilith venait tout à fait par hasard de tomber sur son démon de mari : Samaël.

Sensation étrange, contentement mélangé d’anxiété. Bien sûr, deux démons ensemble étaient bien loin du stéréotype même du couple modèle, et pourtant ces deux là s’aimaient profondément malgré tout. Bien qu’ils restaient parfois de longues années sans se voir, ils ne savaient se passer l’un de l’autre. Seulement là, même si elle devrait être heureuse de le retrouver, Samaël à ses côtés c’était toujours le carnage assuré et un plaisir immense de semer la mort autour d’eux ensemble, elle ressentait un mal aise peu commun pour elle. Elle ne savait pas s’il était au courant de ses plans et encore moins s’il était d’accord avec ça. L’aidera-t-il dans son face à face avec Bélial lorsque celui-ci se présentera ? Elle sait pourtant qu’elle peut compter sur lui, il est de ces très peu nombreux démons dont elle a une confiance quasi aveugle. Mais il reste sa moitié, une partie d’elle depuis toujours et avoir son avis sur la question, bien qu’elle ne changerait rien à ses plans, à son point de vue peu importe ce qu’il dirait, était important pour elle. Lilith le fixa de loin de ses grands yeux clairs, plantée droite comme un piquée, sous la pluie qui se faisait plus drue et fini par s’avancer vers lui d’un pas décidé, presque mécanique. Arrivée presque à sa hauteur, elle n’avait pas l’ombre d’un doute… c’était bien lui.

- Samaël !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Welcome to Hell
Invité
Invité


MessageSujet: Re: A Little Break in Afternoon [Ft. Lilith] Mer 16 Mai - 13:21

Spoiler:
 

~ En cours : au plus tard vendredi ~
Revenir en haut Aller en bas


Welcome to Hell
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: A Little Break in Afternoon [Ft. Lilith]

Revenir en haut Aller en bas

A Little Break in Afternoon [Ft. Lilith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lucifer Rising :: 
Topics abandonnés
-